En ce moment
 
 

"Est-ce normal de trouver encore des congélateurs OUVERTS dans les grandes surfaces ?", se demande Loïc: voici la réponse du Cora de Rocourt

 
 

Vous l'avez déjà sûrement remarqué : dans les grandes surfaces, un mix de frigos et congélateurs avec et sans portes cohabitent. Mais ce type de mobilier ouvert pose question, notamment concernant la consommation excessive d'énergie que cela implique. Mais, existe-t-il une loi en Belgique qui réglemente leur utilisation ? Ou ce sont les grandes surfaces elles-mêmes qui ont la liberté de choisir ? C'est ce que nous avons essayé de comprendre.

"Est-ce normal qu'aujourd’hui, avec les mesures pour lutter contre le gaspillage énergétique et le réchauffement climatique, on trouve des congélateurs ouverts dans les grands magasins ?", s’interroge Loïc via le bouton orange Alertez-nous. Ce Liégeois a été quelque peu interpellé par le nombre de congélateurs et frigos à portes ouvertes dans ce supermarché, le Cora de Rocourt (Liège).

Avec l’habitude, on ne s’en rend plus forcément compte… Mais dans ce supermarché, une grande majorité de frigos et de congélateurs n’ont pas de portes. Ces frigos ont 20 ans, l’enseigne est bien consciente de la problématique et compte investir dans de nouveaux meubles assez rapidement. "On va mettre des portes partout donc ça va être formidable pour nos économies d’énergie", estime Gilbert Debes, directeur du Cora Rocourt, qui précise que les frigos sont en général changés tous les 20 à 25 ans dans les grandes surfaces. 

Derrière ces bâches, 1.000 m2 de surface sont actuellement en travaux, nous dit-il : "À partir du 20 juin, toute cette partie sera rénovée. C’est en cours de chantier, mais nous installons de nouveaux mobiliers qui seront tous équipés de portes".

Coût de l’investissement : 3.5 millions d’euros pour des économies de plusieurs centaines de milliers d’euros chaque année. "Nous enclenchons 5 phases de chantiers différentes pour changer la quasi-totalité de nos mobiliers qui seront dotés des technologies les plus modernes. Tout sera équipé d’une centrale froid au CO2 qui consomme beaucoup moins d’énergie que l'actuelle", détaille le directeur du supermarché. 

Aucune règle concernant les frigos sans portes en Belgique

Contrairement à la France qui impose que 75% des frigos et congélateurs de ses supermarchés soient équipés de portes, il n’existe aucune législation en Belgique qui réglementerait leur utilisation. Ce sont donc les grandes surfaces qui prennent la décision, souvent en fonction des produits qui s’y trouvent : "Pour ce type de famille, la volaille ou la marinade, les meubles à portes sont un frein à l’achat et nous hésitons encore aujourd’hui à les mettre ou à ne pas les mettre", explique le directeur du Cora Rocourt.

En général, voici les règles que les grandes surfaces respectent, surtout concernant la sécurité alimentaire et le respect de la chaîne de froid, mais aussi par rapport à la vente du produit : "Pour les températures négatives, la porte doit être fermée. Si les températures sont positives, ça varie en fonction du poids du produit. Par exemple, pour un poids fixe comme les yaourts, les portes doivent être fermées, et si le poids varie comme pour la viande, les portes sont ouvertes pour permettre au consommateur de regarder les différents poids", détaille Karima Ghozzi, porte-parole de la chaîne Delhaize. Dans ces supermarchés, 1/3 des frigos sont sans portes, tandis que le reste est équipé de portes.

Le juste équilibre entre marketing et consommation d'énergie 

Pour ses clients, Geoffrey Demoulin, frigoriste chez Refreco — acteur majeur de la réfrigération commerciale en Wallonie — est donc contraint de trouver un équilibre entre marketing et économie d’énergie. Parce qu’avoir les produits à portée de mains, c’est une facilité de plus pour le consommateur : "On prend les produits, on a accès directement aux marchandises, et c’est peut-être plus convivial pour les clients", estime-t-il. Puis ajoute: "Il faut donc trouver le juste milieu entre le côté pratique de la vente et l’économie d’énergie. Les portes peuvent poser un problème au niveau de la vente".

Par exemple, certaines catégories de produits sont directement disposées dans un frigo ouvert, justement pour la facilité que cela implique : "En général tous les frigos des fruits et légumes sont ouverts", précise Geoffrey Demoulin.

Le froid alimentaire peut représenter 40% de la consommation d’énergie d’un supermarché. Pour faire des économies, ce supermarché Delhaize a installé des mobiliers modernes : "Là, par exemple, on est sur un frigo dernière génération, équipé de portes, d’éclairage LED et de régulation électronique. Donc on peut atteindre une belle économie d’énergie avec ce type de frigo", détaille le frigoriste. 

L’impact des portes peut donc être énorme : si les frigos et congélateurs sont fermés, la consommation d’énergie peut diminuer de 60%, nous explique Geoffrey Demoulin. Une économie considérable, tant en énergie qu'en coût, pour les grandes surfaces. 

"Ce frigo par exemple est ouvert. Il n’y a pas de portes, mais on peut constater, ce que les gens ne voient pas toujours, qu'ils sont quand même équipés de rideaux de nuits automatiques. L’éclairage se coupe aussi dès la fermeture du magasin", ajoute Geoffrey Demoulin


Ces volets de nuit permettent de réduire la facture de 20%. "Les clients sont forts sensibles à l’économie d’énergie, même les grands groupes parce qu’ils ont des factures d’énergie conséquentes. Il y a aussi un système de récupération de chaleur qui permet de chauffer le magasin avec ce qu’on récupère des frigos", explique Geoffrey Demoulin. Moins énergivores, ces frigos sont donc aussi plus respectueux de l'environnement. 

À l’avenir, on estime que 9 frigos sur 10 seront équipés de portes. Les fabricants, eux, reçoivent des consignes pour confectionner des produits moins énergivores afin de préserver la planète. 


 

Vos commentaires