Accueil Sport Football Coupe du Monde

Un cadre du staff des Diables Rouges révèle pourquoi Eden Hazard et Romelu Lukaku ont commencé sur le banc contre la Croatie

Le premier décembre, la Belgique était éliminée de la Coupe du monde après son match nul contre la Croatie. Malgré les entrées au jeu de Romelu Lukaku et d'Eden Hazard, les Belges n'ont pas réussi à faire sauter le verrou croate.

Pour espérer une qualification, la victoire était obligatoire. Pour y parvenir, Roberto Martinez a surpris tout le monde en alignant une équipe avec Dries Mertens en pointe de l'attaque et Leandro Trossard à la place du capitaine Eden Hazard. 

Spectateur privilégié des coulisses du groupe, le physiothérapeute Lieven Maesschalk a confié à nos confrères de Sporza la raison de ces choix tactiques.

"Eden pouvait jouer à 100% sans problème", assure le renommé physio. "C'était un choix tactique, pas un choix médical", avance-t-il encore. Dès lors, la décision d'aligner Leandro à la place d'Eden pourrait avoir été prise lors de la fameuse réunion "de crise" qui a eu lieu trois jours avant la rencontre. "On a discuté de qui devrait commencer la rencontre", avait confié Hazard en conférence de presse.

La présence de Romelu Lukaku sur le banc au coup d'envoi a surpris également, les rumeurs le disaient prêt pour la rencontre. "Nous avions la tâche de mettre tout le monde en forme pour le match contre la Croatie", raconte encore le médecin. "Roberto Martinez est quelqu'un qui écoute le personnel médical. Il écoute tous les points de vue. Après cette discussion, nous avons convenu que Romelu ne pouvait pas disputer 90 minutes. Le fait qu'il n'ait pas eu beaucoup de temps de jeu depuis des mois a également joué un rôle."

"En fonction du match, Romelu Lukaku pouvait devenir une option viable. Physiquement, il ne pouvait pas tenir un match entier mais il pouvait faire 45 ou 60 minutes. Du coup, l'entraîneur a dû faire un choix."

C'est ce qu'il s'est passé. Lorsque Roberto Martinez a remplacé un Dries Mertens fantomatique à la mi-temps par le meilleur buteur de l'histoire des Diables, le niveau de l'équipe est monté d'un cran. Malheureusement, pas suffisamment pour battre les valeureux vice-champions du monde.

À la une

Sélectionné pour vous