Accueil Sport Football Football Etranger

Mondial: les Bleues ont "tout pour atteindre les objectifs", affirme Renard

Le sélectionneur Hervé Renard a assuré mardi que les Bleues avaient "tout pour atteindre les objectifs" des demi-finales au Mondial en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Il dévoilait sa liste préliminaire de 26 joueuses en vue de la préparation à la Coupe du monde (20 juillet - 20 août), avec Amandine Henry mais sans Kheira Hamraoui, une "décision sportive".

. Le retour d'Amandine Henry

Hervé Renard: "Cela a fait partie de mes premières intentions. Ensuite est survenue une blessure au genou qui l'a empêché de faire le stage avec nous. Je lui avais demandé de venir à Clermont (ndlr: contre la Colombie en avril), c'était un message envoyé. Sachez que dans son petit souci avec l'OL - aujourd'hui résolu - on s'est attaché à l'accompagner de façon très très suivie, pour qu'elle soit apte pour cette préparation (elle s'était mise en arrêt maladie avant de rejoindre son nouveau club d'Angel City, NDLR)."

. Kadidiatou Diani, "pas de problème" pour le Mondial

Sur Diani, blessée à une épaule depuis fin mars: "Elle a communiqué elle-même, elle a repris la course la semaine dernière. Il reste un petit peu de temps, elle aura un programme personnalisé. Kadi elle n'aura pas d'arrêt, de coupure, qui pourra lui permettre de se remettre, je pense qu'il n'y aura pas de problème".

. Baltimore, Hamraoui, les absentes...

Sur Sandy Baltimore, non retenue, "j'ai pesé les pour et les contre, les qualités différentes qu'elles avaient. C'est toujours bien d'amener un dynamisme nouveau (...) Je ne vais pas faire de commentaire sur sa saison, je n'ai vu que la fin de saison. J'ai vu pas mal de matches du PSG, il y a d'autres joueuses qui m'ont parues plus aptes à faire partie de cette liste."

Sur Kheira Hamraoui, non retenue: "Kheira je lui ai dit que la décision était sportive, elle était 100% de ma part, il faut que vous sachiez qu'il n'y a jamais personne qui m'a parlé de quoi que ce soit (elle entretient des relations froides avec certaines coéquipières, NDLR). J'ai décidé en mon âme et conscience. Est-ce que des joueuses sont capables de faire la compétition et de rester sur le banc ?"

"J'ai toujours l'habitude de dire que les trois/quatre dernières positions se jouent à très peu de choses. Je pense faire le bon choix tout en pensant à celles qui ne sont pas dans cette liste, ce sont des choix sportifs, ce n'est pas contre elles. Mais une liste est toujours capable de changer, il faut qu'elles se tiennent prêtes, même à 24h du (premier) match".

. Tactique inchangée malgré les blessures

"Il n'y a pas grand chose qui changera: l'absence de Delphine (Cascarino, blessée) c'est un énorme manque pour cette équipe de France, une joueuse qui a été d'un très grand niveau, et importante dans le groupe. Il faut trouver quelque chose de supplémentaire pour suppléer ces absences, parfois il faut aller chercher quelque chose d'autre".

. Feller, Becho: deux jeunes devant avec Le Sommer

"Quant à Vicki Becho et Naomie Feller, je les ai suivies attentivement. Ces deux jeunes filles doivent nous apporter leur enthousiasme et leur polyvalence, elles peuvent évoluer aux trois postes offensifs."

"Quand je regarde la liste, j'ai six attaquantes et six qui peuvent jouer dans l'axe et elles sont capables de jouer sur les côtés. Quand on a Kadi Diani qui est capable de marquer autant de buts et quand on a Eugénie Le Sommer, ce qui se fait de mieux dans une surface aujourd'hui, on a tout pour atteindre les objectifs qu'on s'est fixés, les demi-finales".

. Joueuses en fin de contrat

"Ce serait bien que les situations contractuelles soient rétablies le plus rapidement possible. Cette période des transferts est longue, la fin de contrat est fixée au 30 juin, il va falloir qu'elles trouvent un point de chute pour le 1er juillet, j'espère que ça ne perturbera pas leur préparation".

Propos recueillis en conférence de presse.

À la une

Sélectionné pour vous