Accueil Sport

Le sélectionneur ukrainien prêt à prendre les armes pour défendre son pays

Le patriotisme coule dans les veines d'Oleksandr Petrakov.

Interrogé par le Guardian ce vendredi, le sélectionneur de l'équipe de football ukrainienne a tenu à expliquer pourquoi il était resté à Kiev malgré la guerre en cours. " J'ai pensé que ce ne serait pas correct de partir alors que les gens doivent se défendre. Je ne peux pas fuir. Je me suis dit que s'ils venaient à Kiev, je prendrais une arme et je défendrais ma ville", a-t-il raconté.

Avant d'ajouter qu'il pourrait, à 64 ans, "éliminer deux ou trois ennemis s'il prenait les armes". Pourtant ukrainien russophone, Petrakov ne s'exprime désormais plus qu'en ukrainien et ajoute avoir développé une "haine" envers la Russie. "Ce n'est pas de la colère, mais les gens détestent ceux qui ont envahi leur terre. Nous avons besoin de temps pour nous calmer, mais pour l'instant, c'est juste de la haine. Ils ont brisé nos pays pour des années".

Il expliquera même avoir tenté de se faire enrôler dans la défense de l'Ukraine, mais son manque d'expérience de terrain aurait posé problème.

À la une

Sélectionné pour vous