Accueil Actu Belgique Politique

Combien les partis politiques reçoivent-ils en financement public? Cela se compte en plusieurs millions d'euros

Plus de 81 millions d'euros, c'est le montant du financement public des partis politiques. Ces chiffres sont issus d'une étude de la KU Leuven. Qu'est-ce qu'il y a derrière ce chiffre? Comment cette enveloppe est-elle répartie entre les différentes formations politiques du pays ?

En Belgique, la trésorerie des partis dépend énormément de leurs scores électoraux. Chez nous, les financements privés sont extrêmement réglementés. Environ 80% du budget d'un parti politique provient des caisses de l'État.

La règle est très simple : plus vous avez d'élus dans les différents parlements du pays, plus vous avez d'argent.

Voici donc le top 3 depuis les élections :

  1. La N-VA -  11.9 millions d'euros chaque année
  2. Vlaams Belang - Un peu plus de 10.4 millions d'euros
  3. Le Mouvement Réformateur - 10.3 millions d'euros

Par rapport à la précédente législature, comment ces montants ont-ils évolué ? Les gagnants vont recevoir plus, les perdants vont recevoir moins.

Un exemple très frappant, ce sont Les Engagés. Avant les élections, ils pouvaient compter sur une dotation d'argent public d'environ 4 millions d'euros. Cette enveloppe, elle va passer désormais à 7 millions d'euros annuels.

Le contre-exemple, c'est les perdants des élections, les écologistes pouvaient compter sur 6 millions d'euros de dotation publique. Cette enveloppe, elle passe à 2.8 millions, soit moins de la moitié.

Le PVDA-PTB passe ainsi de 6.4 millions à 8.2, tandis que le PS perd du financement : 9.3 à 8.2 millions. Son parti frère, Vooruit, en gagne, passant de 5 millions à 6.4. La perte de l'Open VLD n'est pas négligeable non plus: de 6.1 à 4.22. 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • J'entendais certains s'exprimer sur le sujet, et dire que c'est lamentable, que l'argent du contribuable ne doit pas servir à financer les partis, etc. Du coup ils veulent que les partis soient financés par les dons privés? Ce qui ouvre la porte au lobbyisme et aux dérives de partis aux mains de sociétés dont les seuls intérêts sont les leurs...

    Thierry Frayer
     Répondre