Accueil Actu Belgique Elections 2024

L'urgence climatique sera-t-elle au menu des futurs gouvernements ?

Durant la campagne électorale, la défense de l'environnement et la lutte contre le réchauffement climatique ont été très peu évoqués. L'urgence climatique, fera-t-elle partie des priorités des futurs gouvernements régionaux et fédéraux ?

Dans les urnes, les électeurs n'ont pas fait du climat une priorité. Juste avant le vote, le WWF avait interrogé les vainqueurs du scrutin sur la question. "Il nous faut maintenant ancrer cette ambition climatique et de biodiversité dans le long terme", indique Maxime Prévot, président des Engagés, à l'association. "Dire que la nature sera vraiment l'élément qui décidera de tout", ajoute Georges-Louis Bouchez.

On va continuer à travailler de façon constructive. 

"On a rencontré tous les présidents de partis et il ne fait aucun doute que la nature et le climat étaient des préoccupations cruciales, et ce, de façon unanime. On invite les futures coalitions à travailler à l'échelle et à la mesure de l'urgence. On va continuer à travailler de façon constructive en formulant des recommandations de nos experts", explique Deborah Van Thournout, porte parole de la WWF Belgique.

Pas une priorité pour le MR, un peu plus pour Les Engagés

Les associations de défense de l'environnement constatent que la sobriété énergétique reste présente dans les programmes politiques. Mais le pouvoir d'achat et la sécurité ont pris le pas sur le reste. "Le MR avait moins mis la préoccupation environnementale et écologique au centre de son programme. Les Engagés l'avaient un peu plus mis, notamment sur la question biodiversité", déclare Nadia Cornejo, porte-parole de Greenpeace. Elle ajoute : "Ce qui va être le cœur de notre inquiétude, ça va être à quel point une autre préoccupation des Belges qui a été assez mise en avant, qui est la question de la précarité, le pouvoir d'achat, comment est-ce qu'en fait ça va être pris en compte avec les questions climatiques ? À quel point la transition juste va être au cœur des programmes des prochains gouvernements ?". 

Tout sera une question d'argent. Quelle part budgétaire les futurs gouvernements accorderont à la politique de lutte contre le réchauffement climatique ?

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

4 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • C'est ça... on réchauffe la terre à une vitesse jamais vue à force de balancer des gaz dans l'atmosphère, au point que des zones habituées seront invivables dans 50 ans, mais il n'y a pas d'urgence. Les gens qui continuent de nier le changement climatique et son origine anthropique sont vraiment de gros ignorants, égocentriques et néfastes.

    Thierry Frayer
  • Tout à fait d accord Frayer Il y a un incendie et on dit aux pompiers venez la semaine prochaine c est ça l image du changement climatique....

  • Qu'ils aillent se cacher,il n'y a pas d'urgence climatique

    Alain Schmit
     Répondre
  • L'urgence pour nos politiciens c'est de savoir comment remplir leurs portefeuilles.

    keykeybe greg
     Répondre