Accueil Actu Belgique Elections 2024

"Un grand plongeon dans l'inconnu": comme Aurore Tourneur, de nombreux députés ont prêté serment pour la première fois

Les 150 députés ont donc prêté serment cet après-midi à la chambre. Parmi eux des novices qui découvraient l'assemblée. Portrait croisé de deux députées qui ont totalement changé de vie pour se consacrer à la politique.

Pour la première fois, Aurore Tourneur et Catherine Delcourt prêtent serment à la Chambre comme députée. En prêtant serment, elles s'engagent à se consacrer pleinement à leur nouvelle vie. Sans toutefois tourner complètement le dos à leur carrière passée.

Un grand plongeon dans l'inconnu. 

Il y a quelques jours, Aurore Tourneur s'apprêtait à faire ses adieux aux élèves et aux enseignants. "Mes élèves trouvent que c'est une bonne chose. Évidemment que je reviendrai. C'est évident. C'est mon école quand même. Pas si facile de tourner la page de vingt années dans l'éducation". Mais la directrice d'école est aussi bourgmestre de la petite commune d'Estinnes. En devenant députée fédérale, tout son quotidien va changer. "Devoir aller à Bruxelles tous les jours, c'est un changement radical. Ce n'est pas du tout la même chose que de travailler à 20 minutes de chez soi".

L'autre défi, c'est de s'intéresser à toute une série de thématiques. "Mais je pense à tout ce qui est affaires internationales, intérieures, mobilité, santé. C'est un fameux défi. Un grand plongeon dans l'inconnu".

C'est un moment que je n'oublierai jamais. 

Ce matin, Catherine Delcourt a elle aussi rendez-vous au Parlement fédéral. "C'est très émouvant, très impressionnant. C'est un grand jour pour moi de pouvoir commencer à contribuer à l'exercice de la démocratie. C'est un moment, je pense, que je n'oublierai pas de ma vie". Elle quitte son poste d'adjointe au gouverneur de la province de Liège et découvre le dédale du Parlement fédéral. "On est dans la maison des parlementaires. Et donc, mon bureau, il est quelque part par ici. Je dois le retrouver".  

Edition numérique des abonnés

À l'entrée de l'hémicycle, c'est l'effervescence. Les 150 députés affluent. Et c'est le cas de notre directrice d'école. "C'est un peu comme à la rentrée scolaire, on a son nouveau cartable. On est content d'être là. C'est un mélange de grande excitation et puis de lourdeur sur les épaules, parce qu'on sent la responsabilité qui va être la nôtre".

De nouveaux collègues qui devront mettre les compétences acquises dans leurs anciennes fonctions au service de la Belgique.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • pourquoi autant de députés en Belgique ????? que de frais inutiles !!!!!!

    Ray G
     Répondre