Accueil Actu Belgique Société

Colère du monde agricole: 900 tracteurs ont envahi le quartier européen à Bruxelles, trois policiers blessés

Les syndicats et organisations agricoles se sont rassemblés en nombre lundi à Bruxelles à l'occasion d'une manifestation de grande ampleur. Environ 900 tracteurs ont envahi la capitale pour exprimer leur mécontentement d'agriculteurs sur divers sujets, notamment concernant les accords de libre-échange. La journée a été marquée par des prises de paroles, des jets des pétards et quelques échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre.

Les Bruxellois ont entendu leur klaxons toute la journée. Comme annoncé, les agriculteurs ont envahi les axes bruxellois importants pour se rendre dans le quartier européen, où s'est tenu un conseil des ministres de l'Agriculture. Les premiers tracteurs sont arrivés à Bruxelles dimanche soir aux alentours de 23H30 pour prendre place dans le quartier européen. Lundi matin, les agriculteurs ont été rejoints au fur et à mesure par d'autres fermiers à bord de leur tracteur, surtout via l'autoroute E19, venant de Nivelles, la E40, venant de Liège et de Wavre et la E411, en provenance de Namur. Ils ont investi des lieux emblématiques, telles que la Grand-Place.

Edition numérique des abonnés
Edition numérique des abonnés

Le ministre de l'Agriculture, David Clarinval (MR) veut faire "davantage"

Les agriculteurs se sont rassemblés en marge d'une réunion des ministres de l'Agriculture des États membres de l'Union européenne. Il y était notamment question de l'accord UE-Mercosur, un accord de libre-échange entre l'UE et l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay. Les agriculteurs craignent qu'il inonde le marché européen de produits agricoles bon marché qui ne répondent pas aux exigences européennes.

Les manifestants ont donc demandé des conditions de concurrence équitables et des prix justes pour leurs produits. À l'issue de la réunion des ministres européens, le ministre belge David Clarinval, qui présidait la réunion, et le commissaire européen à l'Agriculture Janusz Wojciechowski ont reçu une délégation d'agriculteurs.  

Les agriculteurs semblaient satisfaits

Le président de la Fédération des jeunes agriculteurs (FJA), Florian Poncelet, s'est estimé plutôt satisfait à l'issue de l'entrevue. "Ils ont pris des engagements à court-terme pour refinancer la PAC (la Politique agricole commune, NDLR) et à long-terme pour analyser les accords de libre-échange", a-t-il expliqué à Belga. En amont, les agriculteurs venus à Bruxelles lundi avaient insisté sur la nécessité d'obtenir des mesures et non plus des promesses. En l'occurrence, le commissaire européen a pris des engagements, ce qui a rassuré le président du syndicat agricole. "Quand on connaît la longueur et la durée de procédures à la Commission (européenne, NDLR), ce n'est pas rien", s'est-il réjoui.  

Des débordements dans le quartier européen: trois policiers blessés

Aux abords de la station de métro Maelbeek et à proximité du rond-point Schuman, les agriculteurs se sont postés devant un barrage policier toute la journée. Les manifestants y ont incendié du plastique, des pneus et de la paille, ce qui a causé d'importants nuages de fumée noire dans tout le quartier européen. Le canon à eau a été déployé à plusieurs reprises pour éteindre les incendies et les pompiers ont également dû intervenir pour éteindre les flammes.  

Edition numérique des abonnés

Gaz lacrymogène, canons à eau,... la police compte trois blessés dans ses rangs

Un peu plus loin, au niveau de la chaussée d'Etterbeek, une quarantaine d'agriculteurs et cinq tracteurs ont fait face à un important dispositif policier tout au long de l'après-midi. Plusieurs heurts ont éclaté et les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et du canon à eau à plusieurs reprises pour disperser les manifestants qui ont notamment essayé de forcer le barrage policier. Les manifestants ont lancé des bouteilles vides, du mobilier urbain ou encore des oeufs sur les policiers. La zone de police Bruxelles-capitale/Ixelles a fait état de trois agents blessés.  

Le calme est revenu en fin d'après-midi

Les premiers tracteurs ont commencé à quitter la rue de la Loi aux alentours de 15H00, avec ici et là, une intervention nécessaire de la police. Vers 16H00, la plupart des agriculteurs avaient déserté le quartier européen en laissant derrière eux quelques feux, des morceaux de verre et des déchets.

Le 1er février, une action d'une ampleur similaire avait été organisée sur la place du Luxembourg, devant le Parlement européen. Aucune nouvelle action n'est prévue à ce jour. Toutefois, le président de la FJA, Florian Poncelet, a averti que si les engagements pris par le commissaire européen à l'Agriculture n'avancent pas à la vitesse souhaitée par les syndicats agricoles, "de nouvelles actions risquent d'avoir lieu".

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • qques questions que je me pose concernant les agriculteurs ...avec les " gros salaires " qu'ils nous annoncent ....des 700...800 ....1000 euros max par mois ...comment font ils pour acheter belge, local...bio ...?? vont ils eux aussi chez aldi et lidl ??

    abdoule carolo
     Répondre