Accueil Actu Belgique Société

L'accident à la foire de La Hestre a choqué tout le monde: comment se passe réellement le contrôle des manèges?

C’est l’attraction mythique de la foire : 50 mètres et plus de 165 tonnes, nous parlons bien sûr de la grande roue. Si Cosymo, propriétaire de la roue, est tout à fait serein, c’est parce que c’est lui, qui est en charge de vérifier la sécurité du manège.

Ce rituel, Cosymo, l’effectue chaque matin : au total, 36 nacelles doivent être inspectées. Le manège accueille plusieurs centaines de personnes par jour, ce qui relève d'une grosse responsabilité pour les propriétaires, qui commence dès le montage de l’attraction. "Au début de la foire, on fait faire contrôler par une société", précise-t-il.

Cosymo reçoit alors une attestation de contrôle. Un document incontournable pour pouvoir ouvrir son attraction au public. 

Dans cette autre attraction, aussi, les normes de sécurité sont prises au sérieux. "Une fois par an, il y a un gros contrôle, et une fois, tous les trois ans, il y a un très gros contrôle par une société", explique Jonathan Pailhe, gérant d'une attraction. Des contrôles, en plus des deux heures d’entretien, chaque matin : de quoi rassurer les enfants… mais aussi les plus grands.

Des inspections surprises sont également réalisées. L’année dernière, 24 attractions ont été contrôlées aléatoirement par le service fédéral économie. Deux ont été fermées, et quatre d’entre elles, ont reçu un avertissement.

À lire aussi

Sélectionné pour vous