Accueil Actu Belgique Société

Une seule porte pour les départs et les arrivées à l'aéroport de Bruxelles: quel impact pour les vacances de la Toussaint ?

Arnaud Feist, patron de l'aéroport de Bruxelles, était l'invité de 7h50 de Martin Buxant mercredi matin. Il a évoqué les mesures de sécurité mises en place lorsqu'un attentat terroriste a lieu dans la capitale. "En concertation avec la police fédérale, on renforce le niveau de sécurité, ce qu'on a fait dans la nuit de lundi à mardi. Par exemple, il n'y a plus qu'un point d'entrée dans le hall des départs et des arrivées, afin que la police puisse plus facilement filtrer et vérifier les personnes qui rentrent dans l'aéroport", a-t-il déclaré. 

C'est bientôt les vacances, est-ce que ces mesures de sécurité élevées vont influencer l'expérience des usagers ? "L'impact est visuel car il n'y a qu'une seule porte d'entrée et beaucoup de policiers. On attend plus d'un million de passagers. Il ne faut cependant pas prévoir de venir plus tôt, le passage est fluide, la police gère". 

Depuis 2016, l'aéroport a globalement élevé son niveau de sécurité, "au-delà des obligations en termes de sécurité aéroportuaire". Très rapidement, l'aéroport, avec la police fédérale, peut élever ce niveau en cas de besoin. "Nous avons aussi notre propre service de sécurité". Il y a actuellement 400 policiers sur le terrain, et 800 personnes dédiées à la sécurité au total. Malgré tout, "il manque du personnel". 

L'intégralité de l'invité de 7h50: 

À la une

Sélectionné pour vous