Accueil Actu Magazine Culture

Fermeture du Fuse - Il faut une politique de la vie nocturne à long terme à Bruxelles, selon Close et Smet

(Belga) La réouverture du Fuse sonne comme un avertissement. Il faut une politique de long terme pour le Fuse et l'ensemble de la vie nocturne bruxelloise, ont affirmé mercredi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS) et le secrétaire d'État bruxellois à l'Urbanisme, Pascal Smet (one.brussels- Vooruit).

"L'effervescence de la vie nocturne bruxelloise est essentielle à l'attrait de la vie dans notre ville. La brève (heureusement) fermeture du Fuse montre pourtant que l'importance de notre scène nocturne pour nombre de Bruxellois, pour notre image et notre tourisme, est encore trop peu ancrée aujourd'hui dans notre politique. L'intérêt général doit pouvoir coexister avec la défense et la protection de l'habitat", ont estimé les deux mandataires socialistes, dans un communiqué commun. "La réouverture prochaine du Fuse est une bonne nouvelle et un avertissement. Il faut une politique de long terme pour le Fuse et l'ensemble de la vie nocturne... La réglementation doit être adaptée pour protéger les espaces culturels, tous les niveaux doivent activement prévoir des lieux adaptés pour que la vie nocturne ait aussi sa place dans le Bruxelles de demain. Bruxelles doit rester dynamique! Nous avons construit un Bruxelles où la jeunesse et la culture électronique faisait partie de l'ADN de notre ville, il est de notre devoir de poursuivre dans cette voie", ont-ils encore dit. (Belga)

À la une

Sélectionné pour vous