Accueil Actu Monde Europe

Hongrie: La Commission ouvre la voie à un préfinancement de près d'un milliard d'euros

La Commission européenne a approuvé jeudi le plan de relance retravaillé par le gouvernement hongrois portant sur un montant de 10,4 milliards d'euros. Grâce à cette décision, Budapest peut entrevoir dès à présent un préfinancement européen de 920 millions d'euros.

Le plan intègre un chapitre visant à aider le pays à s'affranchir des énergies fossiles russes qui s'inscrit dans la stratégie européenne REPowerEU. Pour la Hongrie, ce volet se monte à 4,6 milliards d'euros, dont 20% peuvent être versés à titre de préfinancement sans aucune condition préalable.

Cette facilité accordée à Budapest tranche avec les conditions fixées par les autorités européennes lors de l'approbation du précédent plan de relance hongrois. Des conditions précises avaient alors été définies, notamment en matière de lutte contre la corruption, de passation de marchés publics ou encore d'indépendance du pouvoir judiciaire hongrois.

Le préfinancement de 920 millions promis à Budapest n'est, lui, pas sujet à ces conditions. Interrogée jeudi, la Commission précise toutefois que si Budapest ne devait en fin de compte pas respecter les conditions, l'argent versé devrait alors être récupéré.

Il appartient toutefois à présent au Conseil, qui réunit les Etats-membres, de valider la recommandation de la Commission.

Celle-ci n'est pas liée aux 22 milliards de fonds de cohésion destinés à la Hongrie mais actuellement bloqués en raison du non-respect de principes d'un Etat de droit.

Le timing de la recommandation de la Commission surprend aussi quelque peu. Elle intervient alors que le Premier ministre hongrois Viktor Orbàn s'est montré ces dernières semaines de plus en plus intransigeant envers l'Ukraine, laissant ainsi planer le doute sur un feu vert européen au lancement des négociations d'adhésion lors du sommet européen de décembre.

À la une

Sélectionné pour vous