Accueil Actu Monde International

130 morts parmi les collaborateurs de l'agence de l'Onu pour les réfugiés palestiniens

Quelque 130 collaborateurs de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) sont décédés dans la bande de Gaza depuis le début de l'escalade de violences entre le Hamas et Israël, le 7 octobre dernier, a fait savoir le commissaire général de l'UNRWA, Philippe Lazzarini.

"Parmi les innombrables civils, femmes et enfants, victimes de la guerre, 130 collègues de l'agence ont été tués. Personne n'est épargné. Une tragédie humaine dévastatrice et sans fin", a-t-il écrit sur X, anciennement Twitter.

De son côté, le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la région, Richard Peeperkorn, a expliqué que la situation s'aggravait d'heure en heure pour les civils à Gaza. "Un enfant est tué toutes les 10 minutes", a-t-il affirmé dans un message vidéo émis depuis Rafah à la frontière égyptienne. Le responsable a évoqué des "scènes d'horreur" dans le peu d'hôpitaux encore opérationnels, avec le double de patients par rapport à la capacité réelle des établissements, et des blessés graves gisant au sol, sans traitement.

Les bombardements israéliens sur la bande de Gaza ont repris de plus belle depuis que la trêve a volé en éclat vendredi. Selon le ministère de la Santé du Hamas, au moins 15.899 personnes parmi lesquelles nombre de femmes et d'enfants ont été tuées depuis le 7 octobre.

Ce jour-là, des commandos du Hamas ont perpétré sur le territoire israélien une attaque sans précédent qui a fait 1.200 morts en Israël, en majorité des civils, selon les autorités.

À la une

Sélectionné pour vous