Accueil Actu Monde International

Les Etats-Unis peuvent échapper à la récession, espère une gouverneure de la Fed

Les Etats-Unis peuvent échapper à la récession en 2023, tout en voyant l'inflation ralentir durablement, a estimé mardi Michelle Bowman, l'une des gouverneurs de la banque centrale américaine (Fed).

Le marché de l'emploi aux Etats-Unis reste en effet très solide, malgré les hausses de taux d'intérêt effectuées par la Fed pour lutter contre l'inflation.

Cela représente un "signe d'espoir que nous pouvons réussir à réduire l'inflation sans ralentissement économique important", a considéré Mme Bowman dans un discours devant l'association des banquiers de Floride, à Miami.

Le taux de chômage a même reculé en décembre, à 3,5%.

Dans les mois à venir, la banque centrale devrait continuer à relever ses taux d'intérêt, car l'"inflation est beaucoup trop élevée", a souligné Mme Bowman.

Et "il est probable" que cela pèse sur l'emploi, a-t-elle alerté, car "le ralentissement de l'économie signifiera probablement que la création d'emplois ralentira également".

"Il y a des coûts et des risques à resserrer la politique (monétaire, NDLR) pour réduire l'inflation, mais je considère que les coûts et les risques de laisser l'inflation persister sont bien plus importants", a-t-elle néanmoins jugé.

Quant au rythme de hausses des taux et au niveau jusqu'où les taux devront aller, cela dépendra des "données et (de) leurs implications pour les perspectives d'inflation et d'activité économique", a-t-elle indiqué.

"Je m'attends à ce qu'une fois que nous aurons atteint un taux suffisamment restrictif, il restera à ce niveau pendant un certain temps afin de rétablir la stabilité des prix", a ajouté la gouverneure.

L'inflation est tombée en novembre à 5,5% sur un an, contre 6,1% en octobre, selon l'indice PCE, privilégié par la Fed, et qu'elle veut ramener à 2%.

Une autre mesure, l'indice CPI, qui fait référence, a également montré un fort ralentissement en novembre, à 7,1% sur un an. Les données de décembre seront publiées jeudi.

La Fed avait, lors de sa dernière réunion mi-décembre, relevé son taux directeur d'un demi-point, le portant dans la fourchette de 4,25 à 4,50%, son niveau le plus élevé depuis 2007. La prochaine réunion est prévue les 31 janvier et 1er février.

À la une

Sélectionné pour vous