Des voleurs prennent des risques insensés pour dérober 11 kilomètres de câbles sur des pylônes à haute tension

Pas moins de 11 kilomètres de câbles en cuivre et en bronze ont été dérobés au gestionnaire du réseau électrique Elia. Pourtant, ces câbles se situent à 35 mètres de hauteur et tout près de câbles à haute tension. Les voleurs ont donc pris des risques insensés. Les faits se sont déroulés dans les provinces du Luxembourg et du Brabant flamand. Nos journalistes Simon Breem et Aline Lejeune se sont rendus sur place.

Elia a décidé d'augmenter son niveau de contrôle en raison de récents vols de cuivre sur son réseau de transport d'électricité à haute tension, indique l'entreprise ce vendredi. Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité à haute tension en Belgique, qui prend ce phénomène "très au sérieux", appelle les riverains à signaler à la police les comportements anormaux sur ou aux alentours des lignes.

L'un des vols s'est déroulé à Nassogne, en province du Luxembourg. Le câble de protection des lignes à haute tension a été dérobé. Au total, 23 lignes sont touchées dans la région. Michel, technicien chez Elia, a découvert les vols lors d'un contrôle depuis le ciel. "Ça a été l'étonnement, parce qu'on n'avait jamais eu de cas aussi grave de vol de bronze sur nos lignes à haute tension", indique Michel Allard.

Pour l'instant, il est difficile de savoir comment les vols ont été commis. "Comment font les gens, ça c'est la question qu'on se pose. Parce que les risques sont énormes, vu que la ligne est en service. Il faut savoir qu'ici il y a 70.000 volts, donc la moindre erreur, le câble part de travers ou les gens s'approchent trop, et c'est la mort assurée", explique Michel Allard.

Le réseau n'a pas été impacté par ces crimes car les câbles volés ne faisaient pas directement circuler de courant. Il s'agit de câbles dits "de garde", qui remplissent deux rôles importants pour le maintien de la distribution. "La protection contre la foudre, ça sert à mettre tous les pylônes en inter-connexion pour la mise à la terre. Et en cas de givre sur les câbles, pour la stabilité du pylône", précise Michel Allard.


Elia réagit

Au total, plus de deux tonnes de câbles ont été dérobés sur le réseau belge ces dernières semaines. Face à ces vols, Elia a donc décidé de multiplier les patrouilles dans les zones "sensibles" et de demander aux techniciens d'augmenter leur niveau de vigilance. La surveillance globale du réseau par les différents centres de contrôle et de dispatching est également renforcée.

Le phénomène n'est pas nouveau mais ces vols impactent les infrastructures et la procédure de remplacement représente un coût conséquent. Le réseau n'a toutefois connu aucune coupure liée aux vols et ne devrait pas en connaître. La destruction volontaire et le vol des lignes électriques sont des actes "totalement irresponsables" et potentiellement très dangereux pour les voleurs, souligne par ailleurs Elia.

Reste maintenant à remplacer les câbles de protection dérobés. Un travail compliqué, à réaliser dans des zones parfois difficiles d'accès, mais aussi coûteux. Le prix total du matériel devrait s'élever à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Vos commentaires