En ce moment
 

Dans cette école communale, il y a des toilettes qui ne sont réservées ni pour les filles, ni pour les garçons

Dans cette école communale, il y a des toilettes qui ne sont réservées ni pour les filles, ni pour les garçons

Une école communale d'Anvers a décidé d'installer des toilettes dites neutres. Ni réservées garçons, ni réservées aux filles, elles sont en fait destinées aux enfants qui se posent des questions sur leur sexualité, sur leur genre.

L'idée est de mieux intégrer, justement, les transgenres. Certains élèves "ne se sentent pas bien dans leur peau, or on les pousse vers des stéréotypes avec lesquels ils ne sont pas en accord, c'est malheureux", a expliqué la directrice de l'école concernée dans le RTL info 13h. Cette école n'en est pas à son premier coup: il n'y a pas de fête des pères et des mères, mais une fête des parents.

Certains spécialistes estiment que pour des élèves de maternelle et de primaire, la démarche est un peu prématurée. "L'individu passe par tout ce cheminement de questions. Si nous avons la réponse à la question en lui disant 'Tu es la troisième voie', dans laquelle nous allons l'enfermer, il ne se sentira pas libre de se dire, plus tard, finalement je suis un garçon ou je me sens plus une fille", d'après Emmanuel De Becker, pédopsychiatre aux Cliniques Saint-Luc.

Dans le sud du pays, la Fédération Wallonie-Bruxelles laisse le soin aux différents pouvoirs organisateurs de gérer leurs infrastructures comme ils le souhaitent. Il n’existerait pas pour le moment de projet qui aille vers l’installation de toilettes neutres.

Vos commentaires