En ce moment
 

Permis de conduire en Wallonie: des candidats en échec critiquent le nouveau test de perception des risques

Depuis le 1er juillet, nous avons reçu des messages de candidats malheureux à l'examen de conduite en Wallonie via notre bouton orange Alertez-nous. "Je viens de passer par la nouvelle réforme pour le permis de conduire, le test de perception des risques, je l'ai raté deux fois et je dois faire trois heures d'auto-école. Cependant, ils ne sont pas tous aptes à me le faire passer car ils n'ont pas reçu les sujets ni les formations nécessaires et ils ne savent pas ce qu'ils doivent faire. Mon permis se termine le 24 juillet et je ne peux rien faire à part le laisser se périmer. Je trouve que si le gouvernement applique de nouvelle réformes il devrait mieux se préparer ainsi que les auto-écoles, c'est pas possible ça!", dénonce Valeriane. Même chose pour Jean-Marc: "Le test de perception des risques? On ne comprend rien de ces tests!".

Face à ces témoignages, nous avons mené l'enquête.

On me donne seulement ma cote, mais on ne me dit pas où sont mes erreurs

Depuis le premier juillet, un test de perception des risques est désormais une condition d'accès à l'examen pratique du permis B (voiture) en Wallonie. L'examen est donc à passer après le théorique, mais avant le pratique. Une séquence vidéo défile sur l’écran de votre PC. Il faut s'imaginer au volant de sa voiture. Un risque, c’est un événement externe qui oblige à entreprendre une action (adapter sa vitesse, changer de direction, klaxonner…). Pour vous faire une idée, voici à quoi ressemble les vidéos diffusées durant ce test.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

L'objectif n'est pas de faire réussir un test de perception des risques

Pour passer le test, il faut avoir au moins une note de six sur dix. Nous avons confronté la porte-parole d'Autosécurité, qui fait passer des examens, aux remarques de Lauriane. "L'objectif n'est pas de faire réussir un test de perception des risques, c'est que le candidat, face à une situation, là c'est devant un écran et bientôt ce sera sur la route, puisse identifier un risque quel qu'il soit. C'est aussi pour des raisons de sécurité et éviter les fraudes: on ne veut pas rejouer les questions", répond Virginia Li Puma.

La porte-parole se veut cependant constructive. Voici son conseil pour bien appréhender ce test. "Il faut évidemment rouler, rouler et encore rouler. C'est en se formant, et en étant sur la route dans toutes les situations, qu'on pourra appréhender ce test. Si on est prêt à reconnaître les risques sur la vidéo, on sera prêt pour son examen pratique. C'est vrai qu'il ne faut pas venir tout de suite après l'examen théorique, il faut s'entraîner sur la route avant de venir passer le test de perception des risques", conseille Virginia Li Puma, porte-parole d’Autosécurité.

Au final, si vous devez passer les trois heures d'auto-école, vous pouvez compter environ 75 euros pour ces cours. Le test de perception des risques coûte quant à lui 15 euros.


Prévenues très tard, beaucoup d'auto-écoles ne sont pas prêtes

Si un candidat au permis de conduire rate deux fois le test de perception des risques, il devra suivre trois heures de cours d'auto-école pour pouvoir le présenter à nouveau. Ici aussi, la situation se complique, car certaines auto-écoles ne seraient pas tout à fait prêtes à donner ces heures de cours supplémentaires. Les plannings sont bien remplis et il manque parfois de moniteurs. "Ça tombe au mois de juillet, ce qui est dommage parce que c'est la période la plus chargée de l'année, et où nous avons aussi une partie de nos instructeurs qui sont en congé", s'exprime Hugues Cherpion, porte-parole de Federdrive, la fédération des écoles de conduite et centres de formation agréés.

De plus, le contenu des trois heures à donner est encore flou. Un programme est en cours d'élaboration, mais les instructions officielles aux auto-écoles ne sont arrivées que jeudi dernier. "Les renseignements ont été envoyés très très tard par le Service public de Wallonie, service permis de conduire. On a reçu ça jeudi dernier, donc le 28 juin. On a eu des problèmes pour avoir les contenus avant cette date, donc actuellement très peu d'écoles sont prêtes à donner cette formation", explique Hugues Cherpion.

Du côté des personnes testées, certains candidats ont été avertis par des amis de l'existence du test de perception des risques. Pourtant, les centres d'examens sont censés avoir prévenu tous les candidats.

Enfin, sachez que la Wallonie a accepté deux examens différents pour tester la même compétence. Donc, selon que vous passiez le test de perception des risques chez Autosécurité ou via le Goca (chez AIBV), vous n’aurez pas tout à fait le même système d’examen.

Vos commentaires