Pédophilie au sein des Témoins de Jehova: des victimes brisent le silence et racontent leur calvaire (vidéo)

  • Des cas de pédophilie cachés au sein des Témoins de Jéhovah !

  • Témoins de Jéhovah: mise en place d''une commission d''enquête

 

Plusieurs abus sexuels ont été commis sur des mineurs au sein des témoins de Jehova. Un rapport a été transmis au parlement. Il met en lumière ces faits de pédophilie et surtout les tentatives des congrégations pour empêcher les victimes de parler.

La première fois que Sylviane a été abusée sexuellement par des Témoins de Jehova, elle n'avait que huit ans. Il lui faudra des années pour oser en parler. À plusieurs reprises, les Anciens (sortes de responsables des communautés, ndlr) l'obligeront à garder le silence. "Ils couvrent des personnes qui font du mal à des enfants en toute connaissance de cause, sans rien faire, s'insurge-t-elle. On vit comme un automate. Les réunions, la prédication, … Et la vie continue, les jours les semaines, les années passent".


Un timide rejet de la pédophilie

Officiellement, les témoins de Jehova rejettent la pédophilie. Dans le livre des Anciens, elle est considérée comme "un péché qui peut être dénoncé à la police". "Les anciens ne font aucun reproche à celui qui décide de faire un tel signalement", est-il écrit dans le texte. Il n'y a donc aucune condamnation ferme des actes pédophiles: les Témoins de Jéhova se bornent à dire qu'ils ne poursuivront pas celui qui décide de parler. De plus, à aucun moment les anciens ne prendront l'initiative de dénoncer ces abus aux autorités.


Patrick a tenté d'accompagner une victime : il a été menacé

Notre reporter Antoine Schuurwegen a aussi rencontré Patrick, un ancien responsable de congrégation. Le jour où il a voulu accompagner une victime au commissariat, ses supérieurs l'ont menacé. "Ils disaient que ce n'était pas quelque chose qu'un Ancien devait faire, relate-t-il.  Ils disaient que ce n'était pas ma responsabilité. Ils disaient 'Si la victime veut le faire, c'est bien, mais pas toi'. Ils m'ont dit que si je le faisais, ils me retireraient toutes mes responsabilités".


Le principe des "deux témoins": si personne n'a rien vu, le dossier est classé

A la place, les Anciens préfèrent constituer un comité judiciaire interne avec ses propres règles comme celle des deux témoins: si personne n'a vu ce qui s'est passé, le dossier n'ira pas plus loin. "C'est votre parole contre celle de votre frère, relate encore Patrick. Et on doit laisser les choses entre les mains des Jehova: cela veut dire qu'on ne fait rien du tout". La victime devra donc se taire, continuer à fréquenter son abuseur et lui pardonner.


Céline, ancienne membre des Témoins de Jehova: "Toute ma vie j'ai appris à me laisser marcher dessus"

Notre reporter a aussi rencontré Céline et son mari qui ont quitté les témoins de Jehova, suite à des cas de pédophilie. Ils remettaient en question certaines obligations. "Il y a un passage qu'on m'a tout le temps rappelé, c'est apprendre à se laisser léser, raconte Céline. C'est pratique comme texte biblique, ironise-t-elle. Et moi, toute ma vie j'ai appris ça: apprendre à se laisser marcher dessus, point de vue psychologie et corporel".


Sollicités, les Témoins de Jehova ont refusé de répondre à notre reporter

Cette manière de fonctionner est mondiale, les victimes se compteraient par milliers. Dans une série de pays, de vastes enquêtes sur les abus sexuels au sein des témoins de Jehova ont été lancés. Dans d'autres, des cas ont été signalés par dizaines.

Notre reporter a soumis tous ces points aux témoins de Jehova. A leur demande, il leur a adressé une liste de dix questions. Les témoins de Jehova n'y ont pas répondu.

Le centre d'information sur les organisations sectaires estime que de nombreux cas d'agressions sexuelles sont couverts par les Témoins de Jehova en Belgique.

Vos commentaires