En ce moment
 
 

A Bruxelles, les SUV sont dans le viseur: le régime fiscal va être modifié

On les adore ou on les déteste. Mais cela fait quelques années que les SUV (Sport Utility Vehicle) ont le vent en poupe. Des voitures plus lourdes et plus volumineuses que les autres. A Bruxelles, ce type d’engin va être plus taxé. L’année dernière, ils représentaient 38% des achats de voitures en Belgique. Le problème ? Ils seraient encombrants et polluants.

La Ministre de la Mobilité bruxelloise, Elke Van den Brandt, travaille à une réforme de la taxe de mise en circulation. Elle était présente sur le plateau de notre émission ‘C’est pas tous les jours dimanche’: "Il faut changer notre système fiscal à Bruxelles. Il faut faire en sorte que les voitures qui roulent à Bruxelles soient les plus aptes aux villes."

La ministre évoque trois raisons pour lesquelles les SUV ne seraient pas adaptés aux villes: "Ils sont plus grands. Ils sont plus lourds et au niveau de la sécurité routière, cela a un impact très grave. En cas d’accident, les conséquences sont plus graves. Ce sont aussi des voitures qui sont plus hautes. Ca touche (en cas d’accident) plus vite les enfants dans leurs organes vitaux."

Pourquoi s’attaquer uniquement aux SUV ?

La ministre poursuit: "Je comprends que les grandes familles ont besoin de grosses voitures, mais il existe peut-être d’autres voitures, des berlines. L’idée est plutôt de stimuler les gens à acheter d’autres voitures, plus petites, moins polluantes, moins lourdes car plus aptes aux villes."

Sur le plan de la taxation, Elke Van Den Brandt précise son intention: "L’idée n’est pas d’avoir une taxe en plus, mais plus de changer le système fiscal. Quand les gens achètent une voiture, qu’on leur donne un signal : si vous achetez une voiture qui est plus petite et moins lourde, vous serez stimulé à la choisir."

Pour Joost Kaesemans, directeur de la communication à la Fédération belge de l'Automobile et du Cycle (FEBIAC), il ne faut pas tout mélanger: "Un amalgame est fait entre petit et grand SUV. Un mono-space est tout aussi grand qu’un SUV, pourquoi s’attaquer uniquement aux SUV ? On parle du poids, alors que des véhicules électriques ont également un poids. Une confrontation entre un piéton ou un cycliste et une voiture, si la voiture fait 800 kilos ou 2000 kilos, sera toujours une bataille qui ne sera jamais gagnante. Il faut s’y prendre d’une autre façon. Simplement dire qu’on va taxer les voiture plus lourdes ne va pas résoudre le problème de sécurité."

 

Vos commentaires