En ce moment
 

Ce chien dressé en Belgique va sauver des vies: il détectera un épisode hypoglycémique chez un patient pour le prévenir

C'est une première en Belgique: un chien est formé en ce moment pour accompagner une personne diabétique. L'animal sera particulièrement sensible aux crises d'hypoglycémie d'un patient. C'est une association liégeoise qui est à l'origine du projet. Nos journalistes Mathieu Langer et Gaetan Delhez ont rencontré ce chien sauveur et ses dresseurs.

Avec la puissance de son odorat, Heidi pourra sauver des vies. À six mois, ce chien suit l'une des premières étapes de sa formation: un conditionnement avec une boite qui contiendra la salive des patients atteints de diabète. "On travaille avec le taux de glucose dans la salive, pour lui apprendre la bonne saturation. On a tous du sucre dans notre salive, ici il faut en plus lui dire qu'il ne faut pas alerter sur n'importe quoi, mais sur cette qualité", indique Patrick D'Artois, formateur de chiens d'alerte médicaux.

Pour principalement prévenir la nuit en cas d'hypoglycémie

Le chien pourra détecter un épisode hypoglycémique et prévenir son maître pour qu'il puisse réagir à temps. "On imagine dans un premier temps que ça serait plus pour un enfant qui a un gros diabète. Pour principalement prévenir la nuit en cas d'hypoglycémie", explique Vanessa Wey, formatrice de chiens d'assistance.

Pouvoir réagir aux différents taux de glucose, jusque dans la saturation, demande un travail de précision et une formation de 18 mois. "C'est avec l'aide du monde médical, le CHU de Liège va nous donner des échantillons qui ont été mesurés par analyse sanguine. On est absolument certain du taux de sucre. C'est sur cette base qu'on va commencer à dresser", précise Patrick D'Artois.


Le chien, meilleur ami de l'homme?

Aujourd'hui, Heidi est placée dans une famille d'accueil, qui devra s'en séparer dans quelques mois, pour qu'elle puisse remplir sa mission. "On s'attend à ce qu'à l'âge d'un an, un an et demi, qu'elle partira. Mais ça sera pour faire le bonheur de quelqu'un qui est malade", confie Caroline Masson, la maman d'accueil du chien.

L'an dernier, l'asbl a formé six chiens destinés à aider les personnes à mobilité réduite. À chaque fois, les animaux sont offerts à des malades, qui voient ainsi leur vie complètement changer.

Vos commentaires