En ce moment
 

Ce nouveau boîtier à poser sur la canne blanche révolutionne la vie des personnes aveugles ou malvoyantes (vidéo)

À Mons, l'ASBL des amis des aveugles et des malvoyants s'est associée à une fondation en France pour introduire en Belgique un dispositif révolutionnaire à placer sur les cannes blanches. Un boîtier qui transforme la canne classique en canne électronique. Grace à des capteurs infra-rouges, elle signale les obstacles à l'aide de vibrations.

Grâce au boîtier fixé sur sa canne blanche, Arnaud reçoit des informations via trois types de vibrations. Les obstacles qui se trouvent devant lui, mais également jusqu’à 2m50 de haut sont signalés. "On peut quand même avoir une bonne appréhension de l’environnement qui nous entoure, sans avoir, pour autant, à rencontrer l’obstacle avec sa canne, donc c’est déjà quelque chose de fabuleux", se réjouit Arnaud.

"Avec la canne, on connaît les obstacles parce qu’on les touche. Alors qu’avec là avec l’appareil, c’est le faisceau qui rencontre l’obstacle donc du coup vous pouvez être prévenu six mètres avant l’obstacle, 4 mètres, deux mètres, selon ce que vous avez choisi comme distance", détaille Véronique Ricard, instructrice en orientation et mobilité, formatrice en canne électrique.


 "On peut éviter de se prendre les pare-chocs de voiture"

Le boîtier transforme donc la canne blanche classique en canne électronique, deux dispositifs qui sont complémentaires et qui permettent aux personnes malvoyantes de recevoir beaucoup plus d’informations sur ce qui les entoure. "Le boitier comporte plusieurs détecteurs, infrarouge et laser, y compris un détecteur d’obstacles laser pour tout ce qui est obstacle placé en hauteur, ce que la canne blanche ne peut pas faire à l’heure actuelle et tous ces obstacles en hauteur sont un réel danger pour les déficients visuels", insiste Fabienne Segers, coordinatrice du centre de rééducation fonctionnelle. "On peut éviter de se prendre, ne fut-ce que les pare-chocs de voiture, puisqu’on peut le détecter à l’avance", fait remarquer Louis, malvoyant.

Ce nouvel outil semble convaincre, même s’il faut tout de même compter 5.000€ pour le boîtier et douze séances de formation.

Vos commentaires