En ce moment
 

"On m'appelle le Ken français": rencontre avec ces "hommes poupées" accros à la chirurgie esthétique (vidéo)

 

Phénomène de mode ou d’une vie, la chirurgie esthétique est aujourd’hui presque banalisée. Elle est même devenue indispensable à la vie de certains, ou plutôt, à leur rêve. Souvent, les femmes sont suspectées d’en être les plus grandes consommatrices. Mais qu’en est-il de ceux que l’on appelle les "Hommes Poupées" ? Michael Miraglia et son équipe sont partis à la rencontre de certains d’entre eux.

Depuis les années 60, il est possible d’acheter l’homme le plus convoité de la planète : Ken. Durant toutes ces années, son prix a beaucoup évolué mais toujours en restant démocratique. Désormais, certains sont prêts à payer très cher pour lui. Rodriguo Alves a déboursé près de 500.000 euros pour ressembler à cette poupée mythique. Ce dernier était d’ailleurs pressenti pour co-présenter l’émission Eurovision 2018.

hommepoupee1


En France, c’est Quentin Dehar qui en est le représentant. En 8 ans, le jeune homme a subi 50 opérations et injections, et pour lui, chaque détail compte : "C’est une motivation personnelle dans le sens où j’aimais bien ce personnage en étant petit. Ensuite, il y a eu les personnes qui m’ont dit "Oui, tu lui ressembles, tu as des similitudes." Donc je me suis dit, pourquoi ne pas cultiver ça pour rentrer dans le monde médiatique ? "Ken, ce n’est pas seulement un rôle pour Quentin puisqu’il aurait quitté sa copine, Anastasia Reskoss alias Barbie, car celle-ci avait teint ses cheveux… en brun !

Du côté du Brésil, le numéro un en titre n’est autre que Mauricio Galdi. Devenu une véritable star dans son domaine, il accorde même des soirées pour une somme pouvant aller de 2000 à 4000 euros. Accro depuis l’âge de 17 ans, il a subi une quinzaine d’opérations chirurgicales pour ressembler à son idéal, en allant même jusqu’à se mettre des dents en porcelaines !

Hommepoupee2

Mauricio Galdi donne aux jeunes filles l’opportunité de réaliser leur rêve : accorder leur première danse à Ken.

 

Le tout pour le tout

Qu’en est-il pour la santé de ces hommes à l’effigie de Mattel ? Entre anesthésies, injections et implants, les risques d’infections, de cicatrices ou, dans les pires cas, de mort ne sont pas à négliger. Les dangers psychologiques causent aussi bon nombres de problèmes : la fragilité accrue et la faible estime personnelle ou encore la dysmorphobie.

Hommepoupee3

La famille de Ranika Hall, jeune maman du Missouri, en paye encore les frais… La jeune femme serait décédée suite à des complications durant un lifting des fesses brésilien a rapporté la chaîne NBC Miami. Son cas n’est malheureusement pas le seul.


C’est arrivé près de chez nous ?

En Belgique, selon une étude menée par Test Achat, près de 16% des femmes et 8% des hommes aurait recours à ces pratiques. Chez les hommes, le top 5 est : la correction nasale (25,5%); la correction du menton (12%); la correction des oreilles décollées (9,5%); la correction des paupières inférieures (8%); le peeling chimique (8%).
La tendance "Ken" n’y est pas encore. Des hommes se maquillent, d’autres commencent à affirmer leur "côté poupée" et beaucoup n’ont plus peur de se montrer tels qu’ils sont ou voudraient être. Pourtant, nos rues ne comptent pas encore leur Ken attitré.

Hommepouppee5

Mauricio Galdi, Homme Ken.


Retrouvez toutes les interviews dans l’émission Reporters, ce soir à 19h45 sur RTL-TVI.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos