En ce moment
 
 

Face à la résurgence de cas de Covid, les hôpitaux bruxellois demandent des transferts de patients

Face à la résurgence de cas de Covid, les hôpitaux bruxellois demandent des transferts de patients
(c)PIXABAY
 
CORONAVIRUS
 

Alors que les hospitalisations augmentent à nouveau légèrement, les hôpitaux bruxellois demandent de permettre le transfert de patients vers d'autres entités fédérées afin d'éviter l'engorgement. En effet, les nouveaux patients sont plus nombreux en région bruxelloise qu'ailleurs. Ils représentent 30% du total du pays.

Au CHU de Saint-Pierre, la situation est inquiétante. Si la saturation n'est pas encore atteinte, le nombre de lits disponibles commence à diminuer. La résurgence de cas Covid se cumule avec un manque de personnel. Le docteur Michelle Dussart, médecin-chef, détaille la situation. "Le nombre de lits disponibles est réduit parce que nous n'avons pas le personnel pour encadrer ces malades. A la suite de toutes ces vagues qui se sont succédées nous avons du personnel qui a démissionné et qui quitte la profession, du personnel épuisé en burn-out qui est en maladie de longue durée et il y a tous les congés annuels." 

32 lits sont disponibles aux soins intensifs, mais 10 lits ne peuvent pas être occupés par manque de personnel. Il reste de la place, mais il ne serait pas bon qu'une nouvelle vague vienne frapper de plein fouet.

Chaque hôpital dispose de mécanismes de transfert de patients, soit vers les hôpitaux d'un autre réseau à Bruxelles, soit vers un réseau d'une autre région, comme l'explique le docteur Dussart. "Il y a un processus de centralisation des hôpitaux via des inspecteurs d'hygiène qui ont une vue en continu sur les disponibilités des autres hôpitaux. Cela nous avait bien aidé à la fin de la troisième vague et nous empêche de passer 3 heures au téléphone pour trouver une place.  Evidemment, pour chaque patient, il y a toujours un contact entre le récepteur et l'émetteur. "


 

 




 

Vos commentaires