En ce moment
 
 

La grève des bagagistes continue à Brussels Airport: "Nous sommes bloqués"

  • Grève à Brussels Airport: nouvelle journée de blocage à Zaventem

  • Grève à Brussels Airport: le point sur la réunion à l''aéroport

 

Plus d'un vol sur quatre a été annulé dimanche à Brussels Airport en raison de la grève du personnel de la société d'assistance aéroportuaire Aviapartner, qui dure maintenant depuis jeudi après-midi. Contrairement à ces derniers jours, aucun passager n'a dû y passer la nuit. Les discussions entre la direction et les syndicats de la société de manutention de bagages Aviapartner restent très difficiles dimanche après-midi, indique le syndicat libéral CGSLB.

Direction et syndicats se sont remis autour de la table depuis plus de deux heures pour mettre fin à la grève qui sévit depuis jeudi après-midi chez le bagagiste de Brussels Airport. "Les discussions sont très mauvaises. Nous sommes bloqués", témoigne le délégué syndical de la CGSLB Fouad Bougrine vers 17h30. Les syndicats disent s'adresser à "une direction totalement incompétente".

Une première réunion s'est tenue dimanche après-midi au sein du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Celle-ci, "qui s'est tenue à la demande de la direction, a duré une demi-heure maximum", a expliqué M. Bougrine qui n'y a vu aucun intérêt. "Le compte-rendu est formel: cette procédure ne peut aider les négociations. (...) C'était une perte de temps".

Selon la direction, le bureau de conciliation a toutefois "constaté que les deux parties étaient encore en mesure de négocier et les a invitées à poursuivre leur négociation". Celle-ci se tient à l'aéroport national, à Zaventem.

Depuis jeudi, des centaines de vols ont été annulés à Brussels Airport alors que les vacances de la Toussaint ont débuté et que nombre de vacanciers souhaitaient s'envoler vers d'autres cieux. Dimanche, 150 vols sur les 550 prévus ont été supprimés, alors que l'aéroport était censé accueillir un total de 74.000 passagers au départ et à l'arrivée en ce deuxième jour du premier week-end des vacances de la Toussaint.


Les revendications des syndicats

Lors des discussions, les trois syndicats (CSC Transcom, FGTB-UBT et CGSLB) ont davantage concrétisé leurs exigences. Mais lorsqu'ont été abordées les compensations financières et indemnités, le fossé s'est creusé entre les deux parties. Les syndicats ont notamment demandé que les intérimaires reçoivent un contrat à durée indéterminée. Aviapartner a proposé l'engagement de 78 intérimaires, le paiement d'une prime de 250 euros par personnes "dans le contexte d'une sortie de grève immédiate", et le renforcement du middle management, notamment, a fait savoir l'entreprise dans la nuit de samedi à dimanche. Elle a ajouté regretter que les syndicats aient refusé ces offres.

Les discussions portent aussi sur le matériel et les vêtements de travail. Les pauses déjeuner sont également un point important pour les syndicats. Les travailleurs d'Aviapartner se plaignent en effet de ne pas savoir en début de service quand ils pourront profiter d'un temps de repos durant leur journée de travail.

A en croire Sandra Langenus, de l'UBT-FGTB, les syndicats ont jusqu'à présent obtenu une réponse satisfaisante à "quelques petits points mais pas les principaux".


Comment récupérer ses valises ? 

Brussels Airport, de son côté, recommande de consulter la liste des compagnies touchées par la grève sur son site internet avant de se rendre à l'aéroport et de contacter celles-ci le cas échéant. Les bagages des vols annulés ne sont eux pas encore disponibles. "Ceux-ci seront envoyés vers leur destination", précise Brussels Airport. "Nous conseillons dès lors d'introduire une demande de récupération de bagage à destination auprès du service Lost &Found local de la compagnie aérienne. Si vous décidez de ne pas partir, vous pouvez vous adresser au service Lost and Found 'Welcome services' à Brussels Airport."

Les bagages des passagers à l'arrivée ne sont pas non plus disponibles. Les voyageurs recevront un code qu'ils peuvent utiliser pour introduire une demande de récupération de bagage. C'est donc ce que devra faire Coralie pour récupérer ses affaires.

Vos commentaires