En ce moment
 
 

Diminution du transport maritime à la suite de la crise du coronavirus

Diminution du transport maritime à la suite de la crise du coronavirus

(Belga) Le transport maritime dans la partie belge de la mer du Nord et de l'Escaut occidental a diminué entre février et avril en raison de la crise du coronavirus, ressort-il mercredi d'une analyse menée par l'Institut flamand de la Mer (VLIZ). La partie belge de la mer du Nord a connu une baisse de 13% tandis que l'Escaut occidental a vu son transport maritime diminuer de 5%.

La diminution du transport maritime serait, selon l'analyse du VLIZ, due à la crise du coronavirus. Ainsi, les navires de charge affichent une baisse de 12% pour la mer du Nord et de 6% pour l'Escaut occidental par rapport à la même période l'année dernière. Le transport des pétroliers n'a, quant à lui, pas connu de changement. Les navires à passagers affichent, eux aussi, une forte baisse (-34% pour la mer du Nord et -39% pour l'Escaut occidental). Cette baisse résulte de l'interruption de la majorité des croisières et promenades en bateau. Le nombre de navires de pêche a diminué de 33% dans la partie belge de la mer du Nord et de 10% sur l'Escaut occidental. Une baisse causée par la suspension partielle de la flotte néerlandaise, estime le VLIZ. En effet, cette flotte représente une part importante de l'activité de pêche dans les eaux belges. La fermeture du secteur de la restauration et la réduction des exportations ont également participé à la chute de la demande de poisson. Mais la diminution du transport maritime ne semble pas être intégralement due à la crise sanitaire. La pêche à impulsion électrique est interdite depuis août 2019 et des travaux ont débuté dans un parc éolien néerlandais situé à la frontière avec la partie belge de la mer du Nord. L'analyse du VLIZ indique par ailleurs que la construction de deux parcs éoliens au large des côtes belges semble avoir relativement peu souffert de la crise du coronavirus. (Belga)

Vos commentaires