En ce moment
 
 

Ans: des casseurs tendent un piège à la police en plein réveillon

Ans: une bande de casseurs tend un piège à la police en plein réveillon
© Googlemaps
 
 

Une habitante de Ans a appuyé sur notre bouton orange Alertez-nous ce samedi. "Que s'est-il passé cette nuit de réveillon? Lorsque nous sommes rentrés chez nous vers 1h30, il y avait un gros déploiement de police. La place Nicolaï ainsi qu'une partie de la côte d'Ans étaient inaccessibles", nous demande-t-elle.

Ils voulaient manifestement en découdre avec la police

Contacté par nos soins, le commissaire Philippe Giroulle nous décrit ce qui ressemble à un guet-apens. "Nous avons été appelés vers 23h30 vendredi par des riverains pour des fauteurs de trouble à la place Nicolaï. Nous avons rapidement envoyé nos équipes sur place. Sur les lieux, elles se retrouvent face à une vingtaine de jeunes cagoulés et munis de barre de fer. Ils nous ont accueilli avec des lancés de pavés et d'engins pyrotechniques. Ils voulaient manifestement en découdre avec la police", explique le commissaire.

Au total, une quarantaine de policiers sont envoyés

En sous-nombre par rapport aux casseurs, le police locale se retire. "C'est logique par rapport au nombre de jeunes présents. Nos policiers intervenaient en urgence suite à un appel de riverains, ils n'avaient pas avec eux les tenues de protection de maintien de l'ordre. Ils sont donc revenus au commissariat et se sont équipés pour retourner sur place au plus vite", indique Philippe Giroulle.

La police locale fait également appel à des renforts des zones voisines et à la réserve fédérale de Bruxelles. Au total, les forces de l'ordre déploient une quarantaine de personnes. Face à ce retour en force des policiers, les casseurs ont rapidement pris la fuite.

L'intervention de la police s'est terminée vers 2h30.

Deux policiers blessés, l'enquête est en cours

Ce samedi matin, l'heure était aux premiers constats. "Nous avons deux policiers blessés. L'un subit une incapacité de travail jusqu'au 9 janvier, l'autre a reçu un coup à la cuisse, mais n'a pas souhaité se trouver en incapacité", précise le commissaire Giroulle. En matière de dégâts matériels, la police n'a pas encore le bilan complet, mais un véhicule de police au pare-brise fissuré est inutilisable.

Sur la place Nicolaï, le service travaux de la commune est intervenu durant la nuit pour nettoyer l'endroit et réparer les dégâts: notamment des poubelles renversées et des pavés descellés.

De son côté, la police mène l'enquête pour tenter de mettre la main sur les casseurs. "Le parquet est prévenu et l'enquête de voisinage est en cours. Les recherches se poursuivront dans les jours à venir", conclut le commissaire Philippe Giroulle.


 




 

Vos commentaires