En ce moment
 
 

Liège: 1.200 manifestants pour le climat dénoncent l'arrivée d'Alibaba et les conséquences de certains projets immobiliers

Plus d'un millier de personnes s'est rassemblé dimanche après-midi sur l'Esplanade des Guillemins à Liège, à l'occasion d'une marche pour le climat, indique la police de Liège. La manifestation s'est déroulée dans le calme.

A 14h00, 1.200 manifestants venus de toute la Belgique et des Pays-Bas ont pris le départ de la marche qui reliait l'Esplanade des Guillemins à la place de l'Yser. Les revendications des marcheurs étaient précises. "Nous avons quatre revendications que nous voulons présenter au bourgmestre Willy Demeyer: plus d'espaces verts, déclarer l'urgence climatique à Liège, déjouer les plans d'Alibaba et moins de CO2 dans la région liégeoise", explique Vanessa Lallemand, membre active du collectif "Liège pour le climat."

"Occupons le terrain Liège", un groupe qui rassemble plusieurs collectifs liégeois, était également présent pour défendre les espaces verts et contrecarrer des projets immobiliers jugés néfastes. "Notre logique est de défendre l'environnement, promouvoir le logement dans de bonnes conditions, de préférence sur des anciennes friches et sur des terrains inoccupés", détaille Jean Peltier, de la plateforme "Ry-ponet" et du collectif "Occupons le terrain".

Selon cet activiste, les Coteaux de la Citadelle, le contour du Fort de la Chartreuse et des terrains de maraîchage dans le quartier de Naniot sont menacés: "On s'aperçoit que les promoteurs immobiliers préfèrent revenir bâtir dans la ville et mettre la main sur des terrains verts qui sont vitaux pour la population, plutôt que de s'éloigner de 20, 30 ou 40 kilomètres du centre".

La marche s'est déroulée sans incident et s'est terminée dans le calme, précise la police de Liège.

 

Vos commentaires