En ce moment
 
 

La paroi de douche de Carla explose en pleine nuit: phénomène rare, mais pas si mystérieux

Phénomène très rare, il arrive que la porte d'une douche ou sa paroi explose brusquement, sans raison apparente. Résultat, vous vous retrouvez avec des milliers de morceaux en verre et -accessoirement- dans l'embarras. Pourtant, la science explique ce phénomène.

"Incroyable. Alors que nous dormions à 5h du matin, mes parents et moi avons été réveillés par un bruit de vitre qui explose", nous écrit Carla via le bouton Alertez-nous. Elle enchaîne: "Nous pensions que quelqu’un cassait une vitre pour nous cambrioler." En se rendant vers la salle de bain d'où le bruit provenait, il n’en est rien. "Mon papa a découvert que la vitre de la douche a explosé toute seule, sans raison!" Carla et sa famille ne sont pas les premiers à qui ce type de mésaventure arrive. "Ma porte a explosé cette nuit, un vrai coup de fusil de calibre 12. Il y avait des petits morceaux de verre partout, même dans la cuisine", témoigne Dianne sur le forum d'un site spécialisé. Si le phénomène est très rare, il n'est pas si mystérieux. Son nom scientifique: "la casse spontanée du verre due aux inclusions de sulfure de nickel (NiS)."


Une casse plus compliquée

Les parois, portes de douche ou baies vitrées dans nos habitations sont en verre trempé. Un verre très solide qui présente des caractéristiques sécuritaires. Son intérêt? Si le verre trempé se brise, il n'y a pas de gros morceaux tranchants comme pour le verre classique, mais des milliers de petits morceaux. Ils sont moins susceptibles de blesser des personnes ou d’endommager des objets que de grands éclats. Luc Dumont, membre d'InduFed et de la Fédération de l'Industrie du Verre en Belgique, nous explique sa conception: "C'est un verre qui a subi un choc thermique. Il a été chauffé à haute température (plus de 600°c) avant d'être refroidi rapidement." Ce procédé soumet la face extérieure du verre à une compression et la face intérieure à une tension. Résultat, c'est un verre plus solide. On retrouve le verre trempé dans les vitres latérales des voitures, les cabines téléphoniques, les abris de bus ou certaines protections d'écran pour téléphone portable. Certains gobelets de cantines le sont également pour éviter tout risque d'accident pour les enfants.


Des impuretés invisibles qui fragilisent les vitres

Alors, comment expliquer la casse soudaine et en pleine nuit de la paroi de douche de Carla et sa famille? Même s'il est plus solide que le verre classique, le verre trempé peut être sujet à une casse dite "spontanée". Le Centre de recherche pour la construction (CSTC) nous en dit plus. "Le verre peut contenir des inclusions de sulfure de nickel (NiS), bien souvent en très faible quantité", expliquent F. Caluwaerts et V. Detremmerie, ingénieur et chef de laboratoire au CSTC. Ces impuretés, invisibles à l'oeil nu, sont inévitablement produites. "Elles peuvent provenir notamment de la matière première destinée à la fabrication du verre, du combustible utilisé, etc." Le refroidissement rapide du verre trempé ne laisse pas le temps aux inclusions de NiS d’évoluer vers leur structure stable avant que le verre ne soit solidifié. "Les inclusions de NiS se trouvent dès lors emprisonnées dans le verre ce qui provoque des tensions locales pouvant entraîner la casse du verre." Bien que ce type de casse se produit généralement peu de temps après la pose de la paroi, elle peut encore survenir des années plus tard, comme probablement pour Carla.


Peu de plaintes

Chantal Pierquin est conseillère-vendeuse chez Induscatel à Jumet, entreprise belge spécialisée dans la vente de salles de bain et de cuisines. En contact régulier avec les clients, elle souligne le caractère exceptionnel de ce type d'incident: "La plupart du temps, la casse a lieu au moment du placement. Mais il arrive, beaucoup plus rarement, que 6 mois ou deux ans plus tard, ça explose. Le moment reste un mystère, mais c'est très minime comme phénomène." Même son de cloche chez le concurrent 'Van Marcke': "Nous avons très peu de plaintes à ce sujet. C'est très rare, peut-être une paroi sur 500... et encore, c'est un grand maximum."

Si cela vous arrive vous pouvez éventuellement avertir l'installateur (bien que non responsable) qui se retournera vers le distributeur. Ce dernier peut informer le fabricant qui peut éventuellement faire un geste commercial.

Vos commentaires