Accueil People

Le Megxit était-il prévu depuis des années? C'est ce que révèle Andrew Morton, expert de la famille royale et biographe de Lady Di

Il y a deux ans déjà, au mois de janvier 2020, le prince Harry et Meghan Markle quittaient leurs fonctions officielles au sein de la famille royale britannique. Deux ans après le "Megxit", un expert de la monarchie a révélé que cette décision aurait été prise bien plus tôt, dès leur mariage en 2018.

Début 2020, le Royaume-Uni est confronté à un séisme monarchique : le prince Harry et sa belle Meghan Markle quittent leurs fonctions officielles au sein de la famille royale britannique pour partir s'installer aux Etats-Unis, pays d'origine de Meghan. Une décision qui divise rapidement les Britanniques, entre ceux qui condamnent l'influence de Meghan Markle, et ceux qui comprennent la pression que cherche à fuir le couple.

Ce choix aurait été réfléchi depuis de nombreuses années avant que le couple ne saute définitivement le pas en janvier 2020. C'est en tout ce qu'a avancé Andrew Morton, expert de la famille royale et biographe de Lady Di, lors de son passage dans le podcast "Pod save the Queen".

"Harry avait des rendez-vous avec Oprah Winfrey dans un hôtel londonien en novembre 2018, six mois après son mariage. Ils envisageaient donc de prendre une route différente dès les débuts", révèle l'auteur. C'est à l'animatrice américaine star que le couple accordera sa première interview post-Megxit. Là aussi, un véritable séisme: Meghan Markle y révélera avoir été la cible de commentaires racistes de la part de sa belle-famille, et avoir même eu des pensées suicidaires.

Suite à ces rendez-vous secrets, la reine Elizabeth II aurait même organisé une réunion d'urgence avec les princes Charles et William pour parler de l'avenir d'Harry, qu'elle venait de nommer ambassadeur du Commonwealth : "C’était une manière pour la reine de dire : ‘’Tu t’occupes du reste du monde, laisses William et Catherine s’occuper du Royaume-Uni, où ils seront un jour les chefs d’État", explique Andrew Morton.

"Ils pensaient vivre en Nouvelle-Zélande, ils en avaient même discuté avec le Premier ministre. Cela n’a pas fonctionné parce qu’en fin de compte, le prince Harry est plein de charisme, mais il déteste être prince. Je pense qu’il a vu son mariage avec Meghan Markle comme une façon de partir. Ils n’étaient pas obligés de quitter la famille royale de la manière dont ils l’ont fait, mais c’est ce qu’ils ont fait", conclut-il.

Le "Megxit" était donc prévu au moins 2 ans avant que le prince Harry et Meghan Markle ne sautent le pas et décident de "prendre du recul" avec la famille royale. 

 

À la une

Sélectionné pour vous