En ce moment
 

Violée et battue par un ex-compagnon, Camille Lellouche livre un témoignage glaçant: "J’ai vécu un enfer pendant deux ans" (vidéo)

Violée et battue par un ex-compagnon, Camille Lellouche livre un témoignage glaçant:
©Sept à Huit
 
Camille Lellouche
 

Alors qu'elle n'avait que 19 ans, Camille Lellouche a été en couple durant de longs mois avec un homme violent. Celui-ci lui a fait subir des brutalités physiques et psychologiques jusqu'à l'humiliation la plus totale. Elle a livré un témoignage bouleversant dimanche soir dans l'émission Sept à Huit.

"J’ai vécu un enfer pendant deux ans. Toutes les formes de violences qu'une femme peut subir, je les ai subies", a lancé la comédienne et chanteuse. À l'époque, elle a 19 ans, elle est amoureuse et ne voit pas venir les violences. "Il était comme ils sont tous: séducteur, charmeur, très intelligent".

C'est lors d'un séjour au Portugal que son comportement change soudainement : ils ont un désaccord sur une discussion, se disputent et il la gifle. Camille Lellouche veut mettre fin à leur relation suite à ce geste de violence mais il la supplie en larmes de rester.

Les violences physiques et psychologiques s'installent dans leur relation et deviennent de plus en plus régulières : "trois, quatre fois par semaine", confie-t-elle. Mais à chaque fois, il la supplie, s'excuse et l'humoriste, aveuglée par l'amour, reste.

Sous la coupe de son bourreau, la jeune femme, alors âgée de 19 ans, faiblit. "Le fait que je n’ai pas envie de faire l’amour avec lui par exemple. Quand t’as quelqu’un de très costaud, t’as pas le choix, déclare-t-elle très émue. Quand tu fais 40 kilos, tu ne vas pas loin. On te tient, on t’empêche de respirer (…) C’était mon premier amour alors le rapport au sexe, c’était très violent pour moi".

"L'humiliation la plus totale"

Un soir, elle vit la pire humiliation de sa vie après avoir refusé un rapport. "Il m’insulte, il me met des droites dans tous les sens, des coups de coudes dans le dos... et je commence à me pisser dessus. Je lui dis. Il répond 'je m’en fous'. Et il me roue de coups. J’avais un petit pyjama avec des oursons, j’étais jeune. Et j’ai dormi dans ma pisse, par terre, sur le sol, sur le plancher. L’humiliation la plus totale", décrit-elle, ne pouvant retenir ses larmes.

Elle avait trop peur que pour le quitter et ne parvenait plus à être lucide. "Je lui appartenais", dit-elle encore. "J’étais devenue une ombre".

C'est grâce à l'intervention de sa famille, son frère et sa mère, qu'elle a pu s'en sortir. Elle est partie pendant un an dans un internat en Angleterre, loin de son bourreau. À son retour, elle l'a affronté pour lui montrer qu'elle était guérie de lui. Mais ce qu'a vécu Camille Lellouche laisse évidemment des traces très profondes, qu'elle raconte dans la chanson "N'insiste pas".

"Il faut partir"

Elle souhaite aussi délivrer un message à toutes les femmes victimes de violences mais qui ne parviennent pas à s'en sortir : "Évidemment au premier coup, il faut partir. Mais moi je ne peux pas dire ça alors que je n’ai pas été capable de le faire. Évidemment qu’il faut porter plainte. Moi, je n’ai pas réussi à le faire. Je souhaite que toutes ces femmes arrivent à porter plainte."



 

 




 

Vos commentaires