Accueil Actu Belgique Faits divers

Bracelets électroniques et peines de travail ont la faveur comme alternatives à la prison

Trois quarts des Belges sont d'avis que les condamnés doivent rester en prison jusqu'à la fin de leur peine, et tout autant sont favorables au port du bracelet électronique comme alternative à la peine de prison. Tels sont des enseignements d'un vaste sondage d'opinion sur la perception que les Belges ont du fonctionnement de la justice, réalisé à la demande du Conseil supérieur de la Justice (CSJ).

Cet organe s'apprête à publier vendredi un baromètre sur le point de vue des Belges sur le fonctionnement de la justice dans leur pays, et en dévoile déjà mercredi certains constats.

Trois quarts des Belges (75%) se disent en faveur du maintien en prison des condamnés jusqu'à la fin de leur peine. Trois quarts encore (78%) considèrent que les peines de prison de moins de trois ans doivent être exécutées.

Presque autant (74%) sont aussi en faveur du port du bracelet électronique comme alternative à la peine de prison. Et davantage encore, soit 85% des répondants, sont également favorables à la peine de travail comme alternative à l'emprisonnement.

Une large majorité de nos concitoyens, huit sur dix, estiment par ailleurs que certains délits doivent être punis sévèrement, notamment, les délits sexuels, la criminalité organisée et la cybercriminalité. Un quart des Belges estime en revanche que "les infractions de roulage sont trop sévèrement sanctionnées", communique le CSJ.

Enfin, sept Belges sur dix sont favorables au jury populaire et trois sur quatre estiment que les audiences des tribunaux doivent être enregistrées.

Le baromètre de la Justice s'appuie sur les réponses de 2.000 répondants, à partir d'un échantillon de 18.000 répondants. Il s'agit de la cinquième édition du baromètre de la justice, la dernière remontant à 2014. Les résultats complets du baromètre seront publiés vendredi et développeront l'aspect de la confiance des citoyens dans la justice.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Moi je suis un ancien détenu, je dis que les peines prononcées par un tribunal doivent être exécutées avec ou sans bracelet électronique sauf pour les faits de mœurs les crimes de sang sont pour moi INCOMPATIBLES avec le port du bracelet et doivent donc être purgées a fond sans libération anticipée sinon les coupables recommencerons puisque en Belgique IL N'Y A PAS DE JUSTICE DIGNE DE CE NOM ET CELA EST MON AVIS .

    Charles Poulain
     Répondre