Accueil Actu Magazine Santé

Retour du soleil, des balades en nature... et des morsures de tiques: quels sont les risques?

C'est le retour du beau temps, c'est l'occasion de se balader, mais attention aux tiques. L'année dernière, 6000 morsures ont été signalées, un chiffre en hausse. Alors comment se protéger et quels sont les risques ?

Si vous vous baladez dans la nature, croiserez sans doute sur votre chemin des hautes herbes qui sont probablement remplies de tiques. Un insecte très présent aussi en forêt, notamment dans les fougères. La tique se nourrit de sang, animal ou humain.

Le retour du soleil et des marcheurs risque donc d'être aussi synonyme d'une hausse des morsures de tiques. Pourtant, cela n'inquiète pas tout le monde. "Je passe où je dois passer, voilà, c'est tout. Mais autrement, je ne fais pas tant de soucis du tout", nous dit un promeneur croisé en forêt. "Non, en fait, ça ne me vient même pas à l'esprit. Moi, quand je marche, je suis dans mon circuit, dans ma balade, mais les petites bêtes, tout ça, non", nous admet un autre.

Pourtant, le risque est bien réel, même s'il est relativement limité. En Belgique, moins de 15% des tiques sont infectées, notamment par la maladie de Lyme. "Quand on est infecté, l'organisme peut se débarrasser tout seul de ce Lyme. Donc, il n'y a pas de problème non plus. Donc, en fait, le risque d'être infecté est de 1 à 2%, donc cool. (...) Il faut surtout se surveiller, regarder si ce placard arrive et puis aussi être un peu à l'affût de symptômes, ce sont des symptômes cutanés", clarifie Thomas Orban, médecin généraliste.

Dans de très rares cas, la maladie de Lyme peut entraîner des paralysies. Mieux vaut donc être prudent. En forêt, d'ailleurs, des panneaux d'affichage sensibilisent sur les risques et sur la manière de se protéger.

"Quand vous baladez en forêt, n'oubliez pas d'avoir quelque chose sur la tête, parce que la tique, vous ne la sentirez pas vous piquer. Vous pouvez prendre la douche, elle restera là. Et puis, elle s'en ira toute seule et vous aurez été piqué. Je répète, pas nécessairement avec une transmission de la bactérie. Portez des vêtements qui couvrent la peau", met en garde Thomas Orban.

Dernier conseil, si vous optez quand même pour le short, inspectez votre corps pour vérifier que vous n'avez pas été mordu. La prise d'antibiotiques n'est utile qu'en cas de symptôme.

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous