Accueil Actu Monde Europe

Frontex annonce un déploiement de 50 fonctionnaires à la frontière finlandaise

L'agence européenne de garde-côtes et de garde-frontières Frontex a annoncé jeudi le déploiement prochain de 50 fonctionnaires à la frontière finlandaise avec la Russie, Helsinki accusant Moscou d'orchestrer une crise migratoire.

Frontex "prévoit de déployer 50 gardes-frontières et d'autres membres du personnel, ainsi que des équipements tels que des voitures de patrouille, afin de renforcer les activités de contrôle des frontières de la Finlande", a indiqué l'agence dans un communiqué ajoutant que le déploiement devrait commencer "dès la semaine prochaine".

La Finlande, qui fait face à une augmentation des entrées illégales sur son territoire via sa frontière orientale, a décidé mercredi de fermer tous ses postes-frontières sauf un, avec son voisin russe.

Le gouvernement finlandais a affirmé qu'il était "clair que les autorités étrangères et d'autres acteurs ont joué un rôle dans la facilitation de l'entrée des personnes en Finlande", selon un communiqué dans lequel il incrimine également "la criminalité internationale".

"Le soutien de Frontex à la Finlande va au-delà de la logistique, c'est une démonstration de la position unitaire de l'Union européenne contre les attaques hybrides à l'encontre l'un de ses membres", a déclaré le directeur exécutif de Frontex, Hans Leijtens, dans le communiqué.

Jusqu'à présent, 10 fonctionnaires de Frontex étaient déployés sur les 1.300 kilomètres de frontières que la Finlande partage avec la Russie.

Les autorités russes ont réagi jeudi en annonçant renforcer la sécurité dans la région frontalière de Mourmansk où se trouve l'unique poste-frontière toujours ouvert avec la Finlande.

Les relations russo-finlandaises se sont particulièrement détériorées depuis l'invasion russe de l'Ukraine, qui a conduit à l'adhésion de la Finlande à l'alliance militaire occidentale de l'Otan en avril.

À la une

Sélectionné pour vous