En ce moment
 
 

DOSSIER ÉPARGNE: Triodos, l'investissement et l'épargne "durable"

DOSSIER ÉPARGNE: Triodos, l'investissement et l'épargne
 
 

Triodos (succursale belge aux origines néerlandaises) se définit comme "la première banque 100 % durable", mais il est important de savoir qu'elle ne propose pas de compte à vue pour les particuliers. Il faut donc la voir comme une banque d'investissement, qui choisit les produits proposés avec une idée derrière la tête. "C'est une banque qui vise à changer la finance, et à composer un monde plus durable grâce à la finance. C'est un peu notre critère de base pour rejoindre la banque Triodos", nous a expliqué Eric Florin, Senior Relationship Manager chez Triodos.

La banque propose différents produits d'épargne et d'investissement, triés sur le volet. "On a une approche positive des investissements. Plutôt que d'exclure certains secteurs ou certaines entreprises, on va investir dans des sociétés qui favorisent la transition à travers plusieurs thématiques comme l'économie circulaire, l'énergie renouvelable, le bien-être et la santé, l'alimentation durable, la mobilité, l'art et la culture, etc". Vous trouverez le détail des secteurs sur cette page. "On a par exemple investi dans Vestas, une société danoise qui fabrique les rotors des éoliennes, ou dans Accell Group qui distribue des marques de vélos électriques dans toute l'Europe". Triodos exclut par défaut tout ce qui est lié aux "secteurs de l'armement ou des énergies fossiles, par exemple". Les employés de Triodos, environ 150 actuellement, "ont donc un travail supplémentaire d'analyse extrafinancière pour s'assurer que les entreprises répondent bien à nos critères, on a une méthodologie et une charte que tout le monde peut consulter".

Plus concrètement, concernant ces investissements (il y a deux agences, à Bruxelles et à Gand, mais tout peut se faire par téléphone ou en ligne via l'application), "il y a deux niveaux de service". Le premier: "Sans montant minimum, on donne des informations au client, sans le conseiller personnellement. Et sur cette base, il va faire ses propres choix d'investissement dans notre gamme". Le deuxième niveau, "c'est la gestion discrétionnaire, le Triodos Impact Portfolio, il existe depuis deux ans: nous dressons, sur base d'un questionnaire, un profil d'investisseur (appétit pour le risque, connaissance des marchés financiers, attentes). On lui propose ensuite un contrat où il pourra à partir de 5.000€ investir sous la responsabilité de la banque, car c'est nous qui allons choisir les investissements". Il y a encore d'autres services pour ceux qui investissent 500.000 euros ou plus. Les frais d'entrée dans les fonds sélectionnés par Triodos "sont de 1% pour tout le monde". Pour l'Impact Portfolio, il y a des frais de gestion ("entre 1,4 et 1,9% de la valeur du portefeuille") à payer sur base annuelle.

Rentable, le durable ? "Oui, désormais on le sait, on peut le dire, l'investissement durable n'a pas d'impact négatif sur les performances. Ces dernières années, c'est même plutôt un impact positif: même si on ne peut pas le 'prouver scientifiquement', l'investissement responsable a de meilleures performances que les investissements classiques. Donc oui, on peut combiner la performance financière et la performance sociétale des investissements", conclut Eric Florin.

A côté de l'investissement, il y a l'épargne. "Avec l'épargne de nos clients, nous ne spéculons pas, nous faisons des crédits durables. On finance par exemple, sous forme de prêts, des rénovations de bâtiments énergétiques, des champs d'agriculture, des zones de biodiversité de Natagora, des maisons de repos et de soin pour le troisième âge ou des personnes déficientes, etc". Pour que ces entreprises, associations ou indépendants puissent emprunter à moindre coût, le compte épargne sur lequel vous pouvez déposer votre argent affiche un rendement de 0%. Vous faites donc un geste pour un monde meilleur, mais vous ne gagnez rien du tout et votre capital n'évolue pas.




 

Vos commentaires