En ce moment
 

Pénurie sur le marché de l'emploi "gigantesque": la Flandre va se tourner vers le Maroc pour engager 30 informaticiens

Le VDAB, l'office flamand de la formation et de l'emploi, se tourne vers le Maroc pour embaucher des informaticiens alors que des milliers d'emplois dans le secteur ne sont pas pourvus. "La pénurie sur le marché de l'emploi est gigantesque" affirme Bert Mons, le directeur du Voka pour la Flandre Occidentale, dans De Standaard et Het Nieuwsblad lundi.

Anapec, l'équivalent marocain du VDAB, va sélectionner des étudiants qui correspondent au profil recherché. Ceux-ci pourront bénéficier en retour de contrats d'emploi d'un an. Ensuite, l'option d'un contrat fixe sera offerte. Ces premiers candidats marocains devraient être employés d'ici six mois.

Ce projet pilote concerne 30 candidats, explique Shaireen Aftab, porte-parole du VDAB, au micro RTL INFO. "C’est une coopération de différents partenaires en Flandre. Le VOKA, Agoria, le VDAB, et l’agence d’intégration travaillent ensemble pour combler le manque de travailleurs techniques en Flandre".

Est-il possible de former des travailleurs en Belgique? "C’est aussi l’une des pistes qu’on a essayé d’utiliser en Flandre, parce qu’il y a beaucoup de formations. On cherche aussi des demandeurs d’emplois dans d’autres régions de Belgique, comme Bruxelles et la Wallonie, mais ici, il s’agit d’une autre piste, parce que le manque est très grand, et pour une solution à court terme c’est intéressant de voir ce que donne une coopération avec un pays hors Europe".

Le Maroc a notamment été choisi car le français y est parlé, ce qui facilite les choses, mais pas seulement: "La raison est simple, on a déjà une bonne coopération avec le Maroc, et pour être efficace dans ce projet, on a utilisé des contacts existants avec l’Anapec, le VDAB du Maroc pour ce projet-pilote".

Vos commentaires