En ce moment
 
 

Groen propose de supprimer les provinces, le Sénat, des intercommunales, des communes et de simplifier Bruxelles

Groen propose de supprimer les provinces, le Sénat, des intercommunales, des communes et de simplifier Bruxelles
 
 

Le chef du groupe de Groen à la Chambre, Kristof Calvo, a suggéré dimanche une réduction du nombre de mandats politiques en Belgique en supprimant notamment les provinces et le Sénat

"Il y a simplement trop de politiciens professionnels dans notre pays", a-t-il affirmé lors du journal télévisé de la chaîne privée VTM. Des critiques se sont élevées cette semaine contre le système d'indemnités de sortie des députés. Le secrétaire d'État Pieter De Crem (CD&V), qui a annoncé mardi qu'il abandonnait la politique nationale, a confirmé qu'il percevrait bien l'indemnité de 390.000 euros à laquelle il a droit.

Plus tôt dans la semaine, M. Calvo avait déjà plaidé en faveur d'une nouvelle modification du statut des responsables politiciens en le rendant comparable à celui des travailleurs ordinaires.

Dimanche, le député écologiste a également plaidé pour une réduction du nombre de mandataires politiques. "Nous ne devons pas seulement veiller à dépenser moins d'euros pour les politiciens existants, mais aussi veiller à ce qu'il y ait moins de politiciens professionnels. Il n'y a jamais suffisamment de personnes en politique, mais il y a simplement trop de politiciens professionnels dans ce pays", a-t-il souligné.

Il a suggéré de supprimer le Sénat et les provinces, de réduire le nombre de communes et d'intercommunales et d'adopter des structures politiques "plus simples" à Bruxelles.


Plusieurs partis flamands en partie d'accord

Le député Groen a été rejoint par l'eurodéputé Gerolf Annemans (Vlaams Belang), qui a estimé lors de l'émission de De Zevende Dag de la chaîne publique VRT que la Belgique comptait "beaucoup trop de parlementaires".

Quant au chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, il a rappelé que son parti avait déjà proposé de réduire le nombre de parlementaires, comme celui des députés, de 150 à cent. "Mais tout le monde ne réagit pas avec le même enthousiasme", a-t-il souligné.

Le député nationaliste et son collègue de l'Open Vld Patrick Dewael ont ainsi qualifié de "bonne idée" la suggestion de supprimer le Sénat.




 

Vos commentaires