En ce moment
 
 

Bientôt moins de certificats verts pour le photovoltaïque

Bientôt moins de certificats verts pour le photovoltaïque

(Belga) Alain Maron, le nouveau ministre bruxellois de l'Énergie, a décidé de réduire de 17 % le nombre de certificats verts qui seront octroyés aux Bruxellois qui investissent dans le photovoltaïque, rapporte La Libre Belgique, Le Soir, et L'Echo mardi.

Les nouveaux coefficients entraîneront une baisse du nombre de certificats verts octroyés de 17 % pour les installations d'une puissance inférieure à 6kWc (celles des particuliers) et de 42 % pour les plus installations supérieures à 250 kWc (celles des plus grosses entreprises). L'écologiste a décidé de suivre les recommandations de Brugel, le régulateur bruxellois du secteur énergétique, dont le rapport final a été publié lundi. Cette proposition est légèrement plus favorable que la précédente, qui prévoyait respectivement une baisse de 20 % et 50 % des certificats verts. Cette réduction des subsides n'est pas rétroactive. Elle concerne donc uniquement les installations mises en service à partir du mois d'avril 2020. Alain Maron table sur une adoption du texte "début 2020", notamment après un passage au Conseil d'Etat, pour une entrée en vigueur au mois d'avril, "de sorte à ne prendre personne de court", explique le ministre dans Le Soir. "Notre objectif est de continuer à soutenir les énergies renouvelables, dont le photovoltaïque, mais il est nécessaire de pérenniser le système de soutien. En dépit de cette réduction du nombre de certificats verts octroyés, il restera très intéressant de placer des panneaux. En effet, la Région bruxelloise garantit un retour sur investissement de sept ans maximum", assure M. Maron dans La Libre Belgique. L'Echo souligne que la Région bruxelloise est la seule en Belgique à encore octroyer des certificats verts aux particuliers. (Belga)

Vos commentaires