En ce moment
 

Elections communales 2018: tout ce qu'il faut savoir avant d'aller voter

Elections communales 2018: tout ce qu'il faut savoir avant d'aller voter
COMMUNALES 2018

Les bureaux de vote ont ouvert ce dimanche à 8h du matin dans les 589 communes du royaume. Plus de 8 millions d'électeurs sont appelés à renouveler 581 conseils communaux (en Flandre, 15 entités fusionnent pour en former 7 nouvelles), ainsi que les 10 conseils provinciaux pour ceux qui habitent en Flandre ou en Wallonie.


Les présidents de bureau de vote déjà sur place

Anne-Sophie Delestrée est présidente d'un bureau de vote à Chièvres. "Ca fait plus ou moins une dizaine d’années que j’ai commencé. Pour tout vous avouer, c’est avec la même équipe, à chaque élection", a-t-elle expliqué en direct du RTL INFO 7H sur Bel RTL ce matin. "Je suis assez méticuleuse, j’aime bien être là bien à l’heure, pour bien préparer l’installation du bureau, pour accueillir mes assesseurs et les témoins de parti. J’espère que tout le monde sera là le plus tôt possible, j’espère avant 7h30, pour que tout puisse se dérouler avant le scrutin parfaitement".


A ne pas oublier avant de partir voter

A quoi faut-il absolument penser avant de se mettre en route? Antonio Solimando faisait une petite piqûre de rappel ce matin, également dans le RTL INFO 7H. Pour pouvoir voter, vous devez vous munir de votre carte d’identité, et de votre convocation électorale. En cas de problème, avec l’un de ces documents, si votre carte d’identité est périmée ou votre convocation perdue, les administrations communales sont ouvertes jusqu'à midi ce dimanche, parfois 13 heures pour certaines communes de Wallonie.

Il est indispensable de bien vous rendre au bureau de vote où vous êtes convoqué, votre identité et vos droits civiques sont vérifiés ensuite.

Pour le vote papier, si vous êtes de nationalité belge, vous recevrez un bulletin de vote blanc pour les élections communales et un bulletin de couleur verte pour les provinciales. Les étrangers inscrits sur les listes d’électeurs ne recevront que le bulletin blanc.

A Bruxelles, c’est le vote électronique. Vous recevrez une carte à puce qui vous permet de participer au scrutin. Votre vote effectué, votre bulletin déposé dans l’urne, vous récupérez votre carte d’identité et votre convocation tamponnée.
ut puisse se dérouler avant le scrutin parfaitement. 


Jusqu'à 13h en Wallonie, un peu plus tard en Flandre et à Bruxelles

En Wallonie, où l'on vote sur papier à l'exception de la Communauté germanophone (vote électronique), les bureaux fermeront partout à 13h. Ce sera également le cas dans les communes de Flandre où l'on vote sur papier. Mais dans les 163 communes flamandes où le vote est électronique, l'ouverture des bureaux est prolongée jusqu'à 15h. Quant aux électeurs des 19 communes de la Région bruxelloise, ils ne votent que pour l'échelon communal, en l'absence de province. Ils peuvent pour leur part accomplir leur devoir civique jusqu'à 16h, tous de manière électronique.


Plus de 8 millions d'électeurs

Au total, 8.135.774 électeurs sont appelés aux urnes, dont 130.559 non-Belges inscrits, qui ne peuvent voter que pour les communales. La diversité du pays se traduit dans plusieurs spécificités locales. Ainsi à Anvers, les électeurs doivent aussi renouveler les conseils de districts, niveaux administratifs infra-communaux. Dans huit communes à facilités (les six de la périphérie bruxelloise, plus les Fourons et Comines-Warneton), les citoyens élisent directement les conseillers de CPAS.


Des communes où une seule liste se présente

A Zuienkerke (Flandre occidentale), le scrutin communal n'aura tout simplement pas lieu, car une seule liste y a été présentée. Les candidats sont donc immédiatement élus et désigneront entre eux le bourgmestre. Ce sera le bourgmestre sortant, ont-ils déjà annoncé. La procédure n'est pas la même au sud du pays: dans les six communes wallonnes à liste unique (Verlaine, Attert, Vaux-sur-Sûre, Chiny, Rouvroy et Bièvre), les passage dans l'isoloir reste nécessaire pour permettre de désigner comme bourgmestre le candidat ayant récolté le plus de voix, conformément à la législation régionale. 

Vos commentaires