En ce moment
 
 

Déconfinement - PHASE 3: ce qui change, ce qui reste interdit

CORONAVIRUS

La phase 3 du déconfinement débutera bien lundi prochain, le 8 juin, a confirmé mercredi la Première ministre Sophie Wilmès à l'issue d'un nouveau Conseil national de Sécurité. Celle-ci implique notamment la réouverture des établissements Horeca ou encore la possibilité de voir jusqu'à 10 personnes dans un cadre privé. La réouverture des frontières est, elle, prévue pour le 15 juin.

Les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 sont au vert. Le Conseil National de Sécurité a dès lors pu confirmer mercredi le début de la phase 3 du déconfinement à partir de lundi prochain, le 8 juin. Cette phase 3 est marquée par un changement d'approche.

Fini l'interdiction générale, place à l'autorisation globale avec des exceptions. "Tout sera permis, sauf… et nous allons voir ensemble les interdictions qui seront levées petit à petit", a déclaré Sophie Wilmès en introduction.

DECONFINEMENT - PHASE 3 : LES MESURES PAR THÈME

"Six règles d'or": vous pourrez voir 10 personnes différentes par semaine

La Première ministre a débuté sa présentation en annonçant les "six règles d'or" pour la phase 3 du déconfinement. Les deux derniers points sont les principaux changements pour cette nouvelle étape:

  • Les règles d'hygiène: se laver les mains, ne pas s'embrasser, ne pas se faire la bise, ne pas se serrer les mains, etc.
  • Exercer son activité à l'air libre de préférence. Si ce n'est pas possible, il faut ventiler l'espace intérieur.
  • Prendre des précautions complémentaires pour les personnes membres de groupes à risque.
  • La distance de sécurité reste d'application sauf pour les personnes de votre propre ménage et les personnes de votre entourage élargi (votre "bulle", voir le point suivant). La distance n'est pas nécessaire pour les enfants de moins de 12 ans entre eux. Si on ne peut respecter la distanciation, il faut porter un masque buccal.
  • Vous pourrez avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en dehors des membres de votre ménage. C'est votre bulle étendue et personnelle. C'est un droit individuel. Donc chaque semaine ce groupe peut changer. Le maximum de 10 fait en sorte que les contacts sociaux sont limités et vérifiables si jamais vous êtes contaminé.
  • En cas d'activité ou de réunion en groupe, ce groupe ne peut pas être composé de plus de 10 personnes, enfants compris. Cela vaut pour une rencontre à domicile ou à l'extérieur.

Vous l'avez lu, les deux derniers points sont les principaux changements pour la phase 3 du déconfinement ce lundi 8 juin. Chaque citoyen devra définir une bulle de 10 proches par semaine pour les recevoir chez lui, leur rendre visite ou encore aller au restaurant. Les rencontres ne devront cependant pas dépasser un nombre total de 10 personnes. 

Exemple: un foyer se compose de deux adultes et un enfant. Le père pourra voir 10 personnes, la mère 10 personnes et l’enfant 10 personnes aussi. Vous pourrez les recevoir, aller les voir mais également aller au restaurant ensemble. Précision importante: il ne sera cependant pas possible de réunir l’ensemble de ces 30 personnes ensemble.

La Première ministre a reconnu qu'il serait difficile de vérifier le bon respect de cette mesure de 10 personnes par semaine. Sophie Wilmès en a donc appelé à la responsabilité de chaque citoyen. "Je te protège, tu me protèges", a-t-il déclaré.

Bars et restaurants

L'horeca pourra partiellement rouvrir le 8 juin. Voici les conditions à respecter par les restaurants et bars:

  • Une distance de 1,5M entre les clients.
  • Si la distanciation n'est pas possible, des parois de protection ou des barrières physiques doivent être installées.
  • Du gel hydroalcoolique à la disposition du personnel et des clients.
  • Maximum de 10 personnes par table.
  • Chaque client doit être servi à sa propre table.
  • Les serveurs doivent porter un masque.
  • Les établissements peuvent rester ouverts jusqu'à 1h du matin.
  • Désinfection des tables et chaises entre chaque client.
  • Interdiction de placer des objets sur les tables (poivrier, pot de beurre, panier à pain, etc.).

Il ne sera pas demandé aux clients des bars et restaurants de fournir leurs données personnelles.

Le SPF Economie mettre à disposition des membres de l'horeca un guide des bonnes pratique sur son site internet.

La réouverture de l'horeca est partielle car tous les établissements ne pourront pas rouvrir:

  • Les salles de jeux devraient pouvoir rouvrir le 1er juillet avec un maximum de 50 personnes.
  • Les salles de réception et de banquet, la réouverture est aussi prévue au 1er juillet avec maximum 50 personnes.
  • Les discothèques où la distanciation n'est pas possible ne pourront pas rouvrir avant la fin août.

Culture

Dès le 8 juin, toutes les activités culturelles sans public pourront reprendre. Les activités avec public pourront reprendre à partir du 1er juillet. Là encore, des règles précises devront être respectées, comme le respect de la distanciation au sein du public et un maximum de 200 participants. Les cinémas pourront rouvrir dans les mêmes conditions dès le 1er juillet.

Les activités devront être organisées en ayant une attention particulière pour éviter des rassemblements trop importants dans les locaux ou à l'extérieur de ceux-ci. Le port du masque est fortement recommandé.

Sport

Les activités sportives sans contact pourront reprendre dès le 8 juin sans distinction: que ce soit des sports individuels ou en groupe, en intérieur ou en extérieur. A condition de respecter les mesures de sécurité. Les sports de contact resteront limités à des entraînements sans contacts (football, basket, judo, etc.).

Les installations sportives devront suivre des protocoles de sécurité. Les vestiaires et douches ne pourront pas rouvrir.

A partir du 1er juillet, tout sera permis au niveau du sport, y compris les compétitions avec la présence du public assis, à condition de suivre une série de protocoles de sécurité pour éviter la contamination du coronavirus. Les entraînements, encadrés d'un coach, seront autorisés pour cinquante personnes en respectant les distances de sécurité. Ce nombre reste limité à vingt jusqu'à la fin du mois de juin.

Activités en groupe

Les activités culturelles ou sportives organisées en groupe peuvent avoir lieu si elles sont encadrées par un coach ou un animateur et si elles ne rassemblent pas plus de 20 personnes. Ce nombre sera augmenté à 50 au 1er juillet.

Brocantes

Les brocantes et marchés aux puces peuvent reprendre leurs activités à partir de ce lundi 8 juin. Ils seront limités à 50 exposants. Cette information nous a été communiquée par le cabinet du ministre des Indépendants et des PME.

Piscines, saunas et centres wellness

Ces établissements restent fermés.

Activités diverses

Le ministre fédéral des Indépendants et PME nous indique par communiqué que cette troisième phase de déconfinement concerne aussi les centres de fitness, les réflexologues et certaines activités de contacts comme les massages non-thérapeutiques. Ces activités sont autorisées sous conditions.

Les bureaux de paris sportifs et les loueurs d'équipements de loisir (VTT, bateaux, etc.) sont aussi autorisés à reprendre leurs activités ce lundi 8 juin.

Activités religieuses et de culte

Elles pourront reprendre dès le 8 juin avec un maximum de 100 personnes présentes, peu importe la superficie. Dès le 1er juillet, ce sera maximum 200 personnes. L'interdiction de contacts physiques est toujours d'application.

Voyages, tourisme et parcs d'attraction

Il sera possible dès le 8 juin de partir pour un ou plusieurs jours en Belgique. Dès le 15 juin, la Belgique rouvrira ses frontières vers et au départ des pays faisant partie de l'Union européenne (Royaume-Uni compris) et aux quatre autres pays membres de la zone Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande, Norvège). La Première ministre rappelle que les pays étrangers restent souverains en matière d'accueil des étrangers. Pour préparer un voyage à l'étranger, il est conseillé de se renseigner d'abord sur le site des Affaires étrangères belges.

Les voyages hors-Europe feront l'objet d'une analyse par la suite.

Les activités de loisir et détente seront autorisées dès le 8 juin à l'exception des centres de conférences, parcs d'attractions et plaines de jeux en intérieur, qui ne pourront reprendre qu'à partir du 1er juillet.

Les kermesses ou fêtes de village sont interdites jusqu'au 1er août. Une fois cette date passée, elles pourront reprendre progressivement. Un outil d'évaluation en ligne sera mis à la disposition des organisateurs.

Evénements de masse

Ils sont interdits jusqu'au 31 août.

Phase 4 et 5 du déconfinement

Elles auront lieu durant les mois de juillet et août, en fonction de l'évolution de la situation et des analyses effectuées.

Nous touchons du bout des doigts le retour à une forme de normalité

"Il ne faut pas faire l'erreur de croire que la page de la crise sanitaire est définitivement tournée. Le coronavirus n'a pas disparu et les risques non plus. Néanmoins, nous touchons du bout des doigts le retour à une forme de normalité. Ceci, je le dis parce que la grande majorité des citoyens a fait en sorte de respecter les règles. C'est bien grâce à cela que l'épidémie recule. Nous ne devons donc pas relâcher notre vigilance. Nous ne pouvons pas. Même si la lassitude peut s'installer chez certains d'entre nous. C'est pour cela que nous continuons à faire appel à votre bon sens", a conclu Sophie Wilmès.

 

 

Vos commentaires