En ce moment
 
 

Déconfinement - la PHASE 2: des enfants vont regagner les bancs de l'école dès lundi, les maternelles restent fermées

Déconfinement - la PHASE 2: des enfants vont regagner les bancs de l'école dès lundi, les maternelles restent fermées
CORONAVIRUS

Le Conseil national de Sécurité (CNS) s’est réuni ce mercredi. A l’issue de celui-ci, les autorités ont annoncé les modalités de la deuxième phase du déconfinement prévue à partir de lundi prochain, le 18 mai. Celle-ci repose principalement sur la reprise des cours pour certains élèves dans les écoles primaires et secondaires. Les maternelles resteront fermées et l’Enseignement supérieur a déjà décidé d’organiser la fin de son année scolaire.

> CORONAVIRUS en Belgique : les dernières infos

Sophie Wilmès a indiqué : "Ce retour à l’école entraîne à la fois de l’excitation mais aussi de l’appréhension chez nos enfants concernés. Certains parents, on le constate, peuvent être inquiets à l’idée de cette rentrée, même si elle est partielle. Nous voulons les rassurer, cette décision a été prise après avis et avec l’accord des professionnels du secteur de la santé et du monde de l’enseignement. Egalement dans la majorité de pays européens, les enfants retournent à l’école. Sur le terrain, c’est clair les enseignants, les directions, ont tout mis en oeuvre pour appliquer les consignes de sécurité de manière scrupuleuse. Si vous parents, avez des questions, avez des doutes, posez-leur des questions, ils sont impliqués, ce sont des professionnels, ils méritent notre confiance. Et nous profitons de l’occasion pour explicitement remercier le personnel d’enseignement, les directeurs, tout le personnel cadre pour tout le travail déjà effectué."

Une bonne étape pour les enfants.

Avant la tenue de ce Conseil national, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet s'était exprimé. 

"Le gros morceau de la deuxième phase, c'est la réouverture partielle et progressive des écoles. Chacun doit assumer ses responsabilités. Nous faisons tout avec la ministre de l'Enseignement (Caroline Désir, ndlr) et les acteurs pour organiser cette réouverture et nous remercions les directions d'école et les enseignants. Les experts estiment également que cette étape est bonne pour les enfants et que de nombreux parents souhaitent également voir retourner leurs enfants à l'école. C'est une urgence physique, sociale et psychologique", avait-il indiqué. 

Lors l'une de ses conférences de presse quotidiennes, le Centre de crise avait défendu l'idée que le retour à l'école était possible et ne mettait pas en danger les jeunes élèves. "Nous tenons à réassurer sur des bases scientifiques les parents et écoliers qui vont petit à petit et pour des périodes limitées se retrouver à l'école dans les semaines qui viennent, a commencé le Dr Yves van Laethem, il est indubitable que les enfants font des infections peu sévères au coronavirus. La plupart d'entre eux sont asymptomatiques (aucun symptôme) ou paucisymptomatiques (peu de symptômes). La gravité de la maladie est extrêmement faible chez l'enfant. Une petite portion d'entre eux se retrouve hospitalisée et il faut noter que c'est très peu par rapport au total des hospitalisations: 1,7% des hospitalisations en Belgique concerne les moins de 19 ans. Ces hospitalisations sont essentiellement des hospitalisations courtes, de surveillance de 48 heures chez des petits faisant de la température", avait indiqué l'infectiologue et porte-parole Yves Van Laethem. 

 

 

Vos commentaires