En ce moment
 
 

Vérif RTL info: les vaccinés plus contagieux que les non-vaccinés?

 
 

C'est une rumeur qui circule beaucoup sur les réseaux sociaux: les personnes vaccinées seraient plus contagieuses si elles contractent le Covid, que les non-vaccinées. Cette théorie est basée sur une étude qui ne parle pas du coronavirus. Les nombreux articles scientifiques disponibles prouvent le contraire.

Une théorie qui vient d'une étude sur la grippe

Cette théorie a été partagée dans deux articles en ligne le 22 mars. Ils partagent un extrait d'une interview d'Alexandra Henrion Claude. La généticienne intervenait le 16 janvier sur TV libertés, une Web-TV d'extrême droite, dont nous avons déjà parlé dans cet article. Pendant l'interview, la généticienne déclare qu'une étude montre qu' après avoir été vacciné contre la grippe, on rejette six fois plus de particules virales dans notre respiration. Elle fait ensuite la comparaison entre le virus de la grippe et celui du Covid 19. Cette étude et cette comparaison ont déjà été critiquées par plusieurs scientifiques. Cette étude n'est pas pertinente dans la situation du coronavirus, d'autant qu'à l'heure actuelle, nous disposons de nombreuses études sur la vaccination contre le coronavirus. 

Des études sur des centaines de milliers de vaccinés

Quatre études à grande échelle ont déjà été réalisées dans les pays les plus avancés dans leur campagne de vaccination. Benoit Muylkens, virologue à l'université de Namur cite notamment Israël, les Etats-Unis, l'Angleterre et l'Ecosse. "Dans les quatre cas, ces études montrent qu'il y a moins de transmission du virus chez les personnes vaccinées". L'étude américaine montre que 8 personnes sur 10 ne transmettent plus le virus après avoir été vaccinées. "Les personnes qui transmettent encore le virus après la vaccination, elles l'amplifient moins que les personnes non-vaccinées, il y a une réduction de la charge virale." se réjouit Benoit Muylkens. 

Moins de transmission du virus dans l'entourage des vaccinés

Une étude écossaise s'est intéressée à la transmission du virus chez les personnes vivant au contact des personnes vaccinées. Les données portent sur le personnel des soins de santé. Les résultats démontrent qu'il y a une réduction significative de la circulation virale chez les proches non-vaccinés. "C'est la démonstration même qu'en vaccinant, on diminue la circulation virale dans la société" explique Benoit Muylkens.

Qu'en est-il des variants? 

Actuellement, rien ne prouve que la vaccination provoque la création de variants. Certains variants ont d'ailleurs été découverts avant la mise en place de la vaccination. En Afrique du Sud par exemple, le variant a été signalé à l'OMS le 18 décembre 2020, alors que la vaccination a commencé en février 2021. Selon les virologues, il n'est pas impossible que le virus sélectionne les souches plus résistantes face aux vaccins, mais cette sélection serait encore plus importante sans vaccination comme nous l'explique Benoit Muylkens.

Pour aller plus loin:

L'étude israélienne 

L'étude anglaise

L'étude américaine

L'étude écossaise 

 




 

Vos commentaires