En ce moment
 

Vous avez accumulé des jours de congés maladie et pensez les prendre juste avant la retraite? Raté, le gouvernement veut tout changer

Fini d'accumuler les congés maladies ! Actuellement, les travailleurs de la fonction publique peuvent prendre jusqu’à 21 jours d’arrêt maladie par an en gardant un salaire à 100 %. S'ils ne sont pas pris, d’année en année, ces 21 jours s’additionnent, parfois jusqu’à la fin de leur carrière. Aujourd’hui, le gouvernement fédéral prévoit de supprimer ce système de cumul.

Mardi, lors de la conférence de presse du gouvernement Michel, il était question du budget 2019 et de leur grande réforme sur l’emploi. Mais au beau milieu des mesures et des chiffres, une décision est passée un peu inaperçue, celle qui touche les congés maladies des fonctionnaires.



Selon Jan Jambon, certains profiteraient du système

Ces derniers peuvent prendre 21 jours d’arrêt maladie par an tout en gardant leur salaire complet et s’ils ne les prennent pas, ils peuvent cumuler et les reporter aux années suivantes. Selon Jan Jambon, vice-premier ministre N-VA, certains profiteraient du système pour partir plus tôt à la retraite en obtenant un certificat médical.


"Il n’y a pas de raison de maintenir deux régimes différents pour les fonctionnaires et le secteur privé"

Le ministre en charge de la Fonction publique, Steven Vandeput, veut donc maintenant supprimer ce système de cumul. "Il n’y a pas de raison de maintenir deux régimes différents pour les fonctionnaires et le secteur privé", a-t-il affirmé.


"À un moment donné, il faudrait arrêter"

Pour les deux principaux syndicats, cette idée du ministre de la Fonction publique d’arrêter le cumul ne passe pas du tout. "C’est un menteur ! Si on reprend le texte qui nous est soumis en négociation, le projet, dans le rapport au Roi, il est clairement écrit noir sur blanc que l’on maintient le régime maladie actuel", a avancé Silvana Bossio, secrétaire nationale de la CSC services publics. "À un moment donné, il faudrait arrêter. Ces personnes-là sont couvertes par un certificat médical délivré par une personne qui a fait des études et qui atteste que les gens ne peuvent pas travailler", a insisté Michel Meyer, président de la CGSP.

Les deux syndicats sont prêts à tout pour que jamais le gouvernement fédéral ne touche au régime de congés maladie des fonctionnaires. 

Vos commentaires