En ce moment
 
 

Les chiens et les chats hypertypés devraient-ils être interdits? "On fait reproduire des animaux hors normes" (vidéo)

Les chiens et les chats hypertypés devraient-ils être interdits?
© RTL INFO
 
 

Le conseil wallon du bien-être animal a rendu récemment des conclusions concernant certaines races de chats. Pourquoi faut-il les interdire ? Sébastien De Jonge, vice-président de l'Union Wallonne pour la Protection Animale et directeur de Sans Collier asbl, était présent dans le RTL INFO Bienvenue pour en parler.

Un groupe de travail de 8 experts représentant les refuges et associations de protection animale, les vétérinaires et l'élevage se sont penchés sur la question des hypertypes à la demande du Conseil wallon du bien-être des animaux.

Ces races concernent des chats hypertypés, de quoi s'agit-il ?

"Un animal hypertypé, c'est un animal qui va être hors normes, en dehors du standard, en dehors du type, d'une race. Il y a l'exagération d'une race. L'exemple le plus courant, c'est le bulldog qui a un museau extrêmement raccourci et une face plate. C'est un hypertypé. Mais vous avez aussi des races entières qui sont concernées par l'hypertype."

C'est très recherché ?

"Clairement, oui. C'est pour ça qu'il y a une sélection et une reproduction des hypertypes, c'est parce que ça plait aux gens. Une race visée par une interdiction est dans le top 15 des races préférées par les Belges. Or, cela pose question et problème au niveau du bien-être de l'animal, de son confort de vie. Cela peut même entraîner de la souffrance."

Pouvez-vous nous donner quelques exemples ? Cela concerne donc les chiens et les chats ?

"Cela concerne plus les chiens que les chats. Par exemple, le berger allemand a le dos particulièrement incliné, ce qui pose des problèmes de mobilité. Le bulldog a la face plate, ce qui pose de gros problèmes respiratoires. Aujourd'hui, il y a énormément de bulldogs qui doivent se faire opérer pour respirer normalement, tellement le museau est raccourci et la face est plate. Beaucoup de gens vont dire que c'est mignon, que le chien ronfle, mais en fait, il souffre et a du mal à respirer. Le berger allemand, c'est pareil. Il a des problèmes de mobilité, il va avoir de l'arthrose. Chez les chats, dans les races qui sont visées par l'interdiction, on a notamment le Munchkin, qui est un chat avec des pattes naines, extrêmement raccourcies, qui ne font que quelques centimètres et qu'on reproduit pour ça. Un chat avec pattes de 5 centimètres, cela pose des problèmes en termes de mobilité."

Il y a aussi une race de chats avec les oreilles aplaties, rentre-t-elle dans cette interdiction ?

"Oui, c'est le Fold, pour lequel les experts des trois Régions ont remis un avis négatif, en demandant une interdiction en urgence. Pourquoi ? Parce que ces oreilles aplaties sont dues à un problème de développement du cartilage, mais qui se généralise dans tout le corps. Il peut donc avoir des problèmes au niveau du squelette et ce sera un chat qui sera en souffrance, qui va faire de l'arthrite chronique."

Les Belges ont-ils conscience de tous ces problèmes que cela peut susciter chez leurs animaux de compagnie ?

"L'hypertype est un phénomène qui prend de l'ampleur, mais qui est en fait très méconnu. Souvent, on n'en a pas conscience, surtout chez les chats. Pour un chat, c'est très difficile d'estimer la douleur de l'animal, même pour les professionnels. Beaucoup vont donc se dire que leur animal n'a rien. Pour ceux qui ont des animaux visés par les hypertypes, ce qu'on recommande est d'être attentif à un animal, à sa façon d'être et puis d'aller consulter un vétérinaire. Si vous avez un bulldog qui ronfle beaucoup, un chat qui a des problèmes de mobilité, allez consulter."

Faut-il passer par l'interdiction de ces races ?

"On soutient pleinement l'avis de l'expert qui demande cette interdiction parce que cela va concerner une majorité d'individus qui vont avoir de la souffrance. C'est donc un principe de précaution et d'arrêter de jouer à l'apprenti sorcier. Est-ce qu'aujourd'hui, on peut accepter que l'on fasse naître des chats avec des pattes miniatures, des chats sans queue ? Non. Les experts recommandent donc une interdiction. Cela vise aussi des races qui ne sont pas encore sur le marché, qui existent aux Etats-Unis, comme le Kangourou cat par exemple, un chat avec les pattes atrophiées et qui se tient comme un kangourou. On fait reproduire des animaux hors normes ou atteints de maladies génétiques."




 

Vos commentaires