En ce moment
 
 

3e dose: pourquoi est-elle si importante? La réponse de Sébastien Gourdin, responsable aux cliniques Saint-Luc

3e dose: pourquoi est-elle si importante? La réponse de Sébastien Gourdin, responsable aux cliniques Saint-Luc
 
 

Comme la semaine dernière, des soignants vont à nouveau se mobiliser ce lundi matin devant le cabinet du ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke. La raison? Exprimer leur mécontentement face à l'obligation vaccinale qui les guète. 

Pendant ce temps, l'administration de la dose booster se poursuit dans les hôpitaux. Ce mardi, ce seront les cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles qui débuteront la nouvelle procédure.

Pourquoi cette 3e dose est si importante ? Éléments d'explications avec Sébastien Gourdin, responsable projet optimisation aux cliniques Saint-Luc: "Quand on constate le nombre de personnes absentes aujourd'hui, quand on constate les difficultés majeures qu'on a dans les unités de soins pour avoir le personnel nécessaire pour pouvoir s'occuper des patients qui sont nombreux pour l'instant à l'hôpital, c'est important d'avoir tout le monde sur le pont et d'éviter ces contaminations", urge Sébastien Gourdin.

Pour lui, cette 3e dose est nécessaire parmi le personnel soignant: "Clairement, c'est l'objectif de cette 3e dose: freiner cette transmission parmi le personnel vacciné et de pouvoir avoir un maximum de personnes sur le pont", avance-t-il.

Mais cette dose booster permettrait aussi de désengorger notre système de soins de santé, et donc, par la même occasion, stabiliser la situation épidémiologique en Belgique pour Noël et le nouvel an, explique Sébastien Gourdin: "Et accessoirement aussi, de passer des fêtes de fin d'année sereines", conclut-il.

> Lire aussi : Vaccination en Belgique: pas de groupe prioritaire pour la 3e dose "booster"

La campagne de rappel de la vaccination anti covid est désormais ouverte à l'ensemble de la population. Objectif: faire en sorte que 3 millions de Belges y aient accès avant les fêtes. A Bruxelles, la plateforme Bruvax est déjà en fonction pour les prises de rendez-vous. Il n'y a pas de critère d'âge, il faut uniquement s'assurer d'être dans les délais.

Les Wallons recevront quant à eux leur convocation personnelle, par mail, sms ou courrier postal.


 




 

Vos commentaires