En ce moment
 
 

"Une longue traînée d'étoiles dans le ciel": quel était cet ÉTRANGE phénomène lumineux? (vidéo)

"Une longue traînée d'étoiles qui avance à la vitesse d'un avion". C'est le spectacle que nous ont décrit dans la nuit de vendredi à samedi de nombreuses personnes, dans plusieurs régions du pays.

"Une forme très bizarre de forme linéaire et très brillante se déplaçant à une certaine vitesse nous a interpellée dans la nuit du 24 au 25 mai. Nous n'arrivons pas à déterminer de quoi il s'agit et nous nous tournons vers vous afin de savoir si d'autres personnes seraient témoins de cette apparition", a écrit Julian via notre bouton orange Alertez-nous.

Nous avons rencontré François, qui a lui aussi contacté RTL INFO:

--

"J'ai aperçu cette nuit entre 1h et 2h comme des points lumineux dans le ciel. Je dirais entre 20 et 30 points qui se déplaçait en ligne droite. Quelqu'un d'autre aurait vu ça? Aperçu vers la Baraque de Fraiture dans la commune de Vielsalm", indique encore José.

"Un ovni observé dans le ciel au-dessus du Hainaut, comme une lignée d'étoiles (40-50 lumières) qui se suivent sur une ligne bien droite. Un groupe d'amis et moi n'en croyons pas nos yeux", a ajouté Anthony, dans la longue liste de messages que nous avons reçus.


"Un constellation de mini satellites"

Contacté par nos soins, Frédéric Clette, astrophysicien à l'Observatoire Royal de Belgique, explique ce phénomène intriguant. 

"Les points lumineux alignés sur une ligne qu'on voit dans les images et les vidéos collectées la nuit dernière semblent tout à fait correspondre à la constellation de mini satellites qui a été lancée le 23 mai par la firme Space X", explique-t-il.

--

"Cela a été lancé depuis la Floride, aux Etats-Unis, depuis la fusée Falcon. Ces satellites sont sur une orbite, à près de 500 km d'altitude. Comme ils viennent d'être tous lancés par une même fusée, ils sont encore très proches l'un de l'autre, près de la même orbite. D'où le chapelet lumineux qu'on peut remarqué très facilement. Au fil du temps, ils vont se disperser sur des orbites différents", précise-t-il.

Ces satellites vont rester en orbite des mois voire des années. "Le but est de fournir une couverture géographique complète sur la sphère de la Terre pour des connexions internet", conclut Frédéric Clette.

©RTL INFO


©RTL INFO

SpaceX a lancé la première grappe de sa constellation de satellites

La société spatiale californienne SpaceX a donc lancé jeudi les 60 premiers mini-satellites de sa future constellation "Starlink", destinée à fournir internet depuis l'espace et qui pourrait un jour compter 12.000 satellites.

Une fusée Falcon 9 de la société créée par Elon Musk a décollé sans incident de Cap Canaveral en Floride à 02H30 GMT, avec à son sommet une coiffe entièrement remplie par les 60 satellites. Une heure plus tard, le second étage de la fusée a relâché les satellites en grappe, à environ 450 km d'altitude. Ils devaient ensuite se séparer naturellement, puis se propulser chacun jusqu'à une altitude de 550 km, soit au-dessus de la Station spatiale internationale (environ 400 km) mais bien en-dessous de la plupart des autres satellites en orbite terrestre, notamment ceux en orbite géostationnaire à 36.000 km. Le lancement était initialement prévu la semaine dernière mais avait été reporté en raison de vents, puis de problèmes informatiques.

SpaceX, leader du marché des lancements, veut saisir une part du futur marché de l'internet de l'espace, que convoitent de nombreuses rivales, comme la start-up OneWeb, ou le géant Amazon, qui est bien moins avancé (projet Kuiper). Chaque satellite de Starlink lancé jeudi pèse 227 kilogrammes. Elon Musk a expliqué la semaine dernière que le système commencerait à être réellement opérationnel avec environ 800 satellites, ce qui nécessitera encore une douzaine de lancements.

Vos commentaires