En ce moment
 

Une coopérative agricole veut protéger les ressources en eau en Wallonie

(Belga) La coopérative privée wallonne "Nos Agriculteurs, notre eau" a été officiellement inaugurée mardi à Montignies-Les-Lens, dans le Hainaut, en présence du ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio. Les agriculteurs coopérateurs se lancent dans la protection des ressources hydriques en Wallonie.

L'eau et la protection de ses ressources en Wallonie est au cœur du projet de la coopérative "Nos Agriculteurs, notre eau". La nouvelle société a pour but de développer une agriculture plus respectueuse des ressources hydriques wallonnes. Les mots d'ordre sont la préservation et la sensibilisation à la problématique de l'eau et de sa qualité. "Notre objectif est de pousser les agriculteurs à la non-utilisation de pesticides chimiques de synthèse", indiquent les porteurs du projet. "Si les effets négatifs de surface de ces produits sont généralement connus, les conséquences sur l'eau et les nappes phréatiques sont tout aussi importantes". La coopérative est ouverte aux éleveurs et cultivateurs, qu'ils soient bio ou non. "Les agriculteurs bio veulent tendre la main aux autres agriculteurs, ceux qui font preuve de prudence en matière de pesticides ou ceux, encore, qui pratiquent une agriculture conventionnelle avec pesticides, pour les sensibiliser à ne plus polluer les eaux souterraines". Une pastille "Je protège l'eau de Wallonie" a été créée pour promouvoir le projet de la coopérative. "Cette pastille permet d'identifier les produits issus d'une agriculture locale respectueuse des ressources en eau", ont précisé les coopérateurs. La pastille est déclinée en trois niveaux: produits issus de l'agriculture conventionnelle avec pesticides mais dont l'agriculteur fait preuve de prudence dans sa rotation de cultures et d'utilisation de pesticides; produits issus de l'agriculture sans pesticides mais pas bios; produits certifiés bios. Carlo Di Antonio a, pour sa part, souligné la menace des produits phytosanitaires sur les réserves en eaux en Wallonie. Il a salué la volonté d'ouverture de la nouvelle coopérative à l'ensemble des agriculteurs et des maraîchers wallons qui souhaiteraient rejoindre la démarche. "La base de la coopérative est là", a indiqué le ministre. "Il faut maintenant attirer d'autres coopérateurs et souhaiter que le réseau des distributeurs ouvre les portes à ces produits dont la pastille est un gage de qualité et du respect de l'eau ainsi que de l'origine wallonne". (Belga)

Vos commentaires