En ce moment
 
 

Disparition de la petite Maddie McCann au Portugal: l'étau se resserre autour d'un suspect, la police lance un appel

Disparition de la petite Maddie McCann au Portugal: l'étau se resserre autour d'un suspect, la police lance un appel
(c)MetPolice/Belga
maddie

La police allemande a annoncé mercredi enquêter sur un nouveau suspect dans l'affaire de la mystérieuse disparition en 2007 de la fillette britannique Madeleine McCann, et a lancé un appel à témoins.

"En relation avec la disparition de la jeune fille britannique Madeleine Beth McCann, alors âgée de trois ans (...), le ministère public de Brunswick enquête sur un citoyen allemand de 43 ans soupçonné de meurtre", a déclaré la police fédérale dans un communiqué.

Le suspect serait un délinquant sexuel déjà condamné à plusieurs reprises, notamment pour avoir abusé sexuellement des enfants. Il purge actuellement une longue peine de prison "dans une autre affaire", a précisé la police.

Il s'agit d'un nouveau rebondissement dans ce fait divers planétaire rocambolesque où, plus de 13 ans après les faits et des centaines d'interrogatoires et perquisitions plus tard, le mystère restait jusqu'à présent entier pour la police portugaise et Scotland Yard.

Rappel des faits

Madeleine McCann a disparu de sa chambre le 3 mai 2007, à quelques jours de son quatrième anniversaire, dans la petite station balnéaire de Praia da Luz, dans le sud du Portugal, où elle séjournait en vacances avec sa famille.

Après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette, Gerry et Kate McCann, et finalement leur blanchissement, puis le limogeage de l'inspecteur en charge de l'enquête, la police portugaise avait classé l'affaire en 2008 avant de rouvrir le dossier cinq ans plus tard.

La police britannique avait ouvert sa propre enquête en juillet 2013, mais Scotland Yard avait depuis réduit drastiquement le nombre d'enquêteurs mobilisés sur cette affaire.

Les parents se sont toujours dits convaincus que leur fille avait été enlevée et pourrait encore être en vie.

Les enquêteurs allemands ont travaillé en "étroite collaboration" avec leurs homologues britanniques et portugais pour parvenir à trouver ce nouveau suspect.

Celui-ci aurait vécu régulièrement en Algarve entre 1995 et 2007, notamment pendant plusieurs années dans une maison située entre Lagos et Praia da Luz. Il aurait travaillé dans la région, notamment dans la restauration.

D'autres preuves suggèrent qu'il gagnait également sa vie en "commettant des crimes, notamment des cambriolages dans des complexes hôteliers et des appartements de vacances", ainsi que du trafic de drogue, précise la police allemande.

Elle a, conjointement avec la police britannique et portugaise, lancé un nouvel appel à témoin pour recueillir tout renseignement à son sujet, notamment concernant deux véhicules que le suspect aurait utilisé ainsi que deux numéros de téléphone. 

Le premier véhicule est une Jaguar XJR 6 de couleur sombre qui portait une plaque allemande immatriculée à Augsbourg, en Bavière. Le second véhicule est un van Volkswagen T3 Westfalia blanc et jaune avec une plaque portugaise.


 


 


 
 

"Besoin de savoir"

Dans un communiqué séparé, la police britannique (MET) précise qu'il aurait vécu dans ce van "pendant des jours, voire des semaines" et qu'il l'a peut-être utilisé le 3 mai 2007, jour de la disparition de Madeleine McCann.

Le MET précise d'ailleurs que le suspect est un "homme blanc" qui en 2007 avait "les cheveux blonds courts" et mesurait environ 1,80 m et était mince. Bien qu'il ait aujourd'hui 43 ans, il aurait eu l'air "d'avoir entre 25 et 30 ans" à l'époque.

"Après le dixième anniversaire, le MET a reçu des informations sur un Allemand dont on savait qu'il se trouvait à Praia da Luz et dans les environs. Nous avons travaillé avec des collègues en Allemagne et au Portugal et cet homme est un suspect dans la disparition de Madeleine", a expliqué l'inspecteur en chef du MET, Mark Cranwell, lors d'une conférence de presse à Londres dans la soirée.

La police évoque aussi un coup de fil intriguant que le suspect aurait reçu de 19h32 à 20h, le soir de la disparition de la petite fille. Celle-ci étant estimée entre 21h10 et 22h. La police demande d'ailleurs que toutes les personnes possédant des informations à ce sujet se manifestent, estimant que le numéro de téléphone du suspect était le +351 912 730 680 et que le numéro qu'il l'a appelé est le +351 916 510 683. Le propriétaire de ce numéro au printemps 2007 n'a pas encore été identifié.

"Il y a peut-être des gens qui, dans le passé, ont eu très peur de se présenter à la police. Mon message s'adresse à toute personne qui dispose d'informations. Vous a-t-il parlé en toute confidentialité et vous a-t-il dit ce qui s'est passé cette nuit-là ? Et ce message est vraiment associé au fait qu'il est actuellement en prison et que c'est peut-être le bon moment, c'est le bon moment pour se présenter et parler, que ce soit à la police britannique, à la police allemande ou à la police portugaise", assure Mark Cranwell.

La police du Met demande à toutes personnes connaissant soit ces numéros de téléphone, soit ces voitures, soit ce suspect de se manifester. Et de la contacter à l'adresse email suivante: operation.grange@met.police.uk.

La police britannique a partagé une déclaration des parents de la jeune Maddie qui se sont "félicités" de ce nouvel appel à témoins.

"Tout ce que nous avons toujours voulu, c'est la retrouver, découvrir la vérité et traduire les responsables en justice. Nous ne renoncerons jamais à l'espoir de retrouver Madeleine vivante. Mais quelle que soit l'issue, nous avons besoin de savoir, car nous devons trouver la paix", ont-ils déclaré.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

 

Vos commentaires