Conflit en Syrie - Un projet de résolution suédois pour le retrait des armes chimiques

Syrie

(Belga) La Suède a mis jeudi sur la table du Conseil de sécurité un projet de résolution portant sur l'envoi d'une mission de l'ONU en Syrie pour en retirer les armes chimiques "une bonne fois pour toutes".

Cette proposition est survenue avant la tenue d'une réunion à huis clos du Conseil de sécurité consacrée à la menace d'une action militaire contre la Syrie, en représailles à des attaques chimiques meurtrières présumées samedi à Douma. La responsabilité de ces attaques est attribuée à Damas par les Occidentaux. Olof Skoog, ambassadeur de la Suède à l'ONU, membre non permanent, a espéré que le Conseil de sécurité prenne une décision sur la proposition de son pays "aussi vite que possible". "L'heure tourne", a-t-il ajouté, en évoquant implicitement la menace d'une action militaire des Etats-Unis en Syrie. Le projet de texte suédois soutient la mission que l'Organisation internationale sur les armes chimiques (OIAC) doit mener à partir de samedi à Douma. Il demande au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, d'envoyer séparément en Syrie une "mission de désarmement de haut niveau" avec l'objectif de s'occuper "de toutes les questions liées au recours aux armes chimiques une bonne fois pour toutes". En vertu d'un accord conclu en 2013 entre la Russie et les Etats-Unis, la Syrie était censée abandonner tous ses stocks d'armes chimiques et signer la Convention sur les armes chimiques qui interdit leur recours en temps de guerre. Il y a quelques semaines, l'ONU avait indiqué ne pas être en mesure de certifier que la Syrie n'avait plus d'armes chimiques. Le projet de texte suédois demande aussi la création d'un groupe d'enquête pour identifier les responsables des dernières attaques chimiques présumées en Syrie. Mardi, Moscou avait mis son veto à un projet de résolution américain visant à établir un mécanisme d'enquête sur ces mêmes attaques. (Belga)

Vos commentaires