En ce moment
 
 

À Bruxelles, on vaccine désormais dans les magasins avec du Johnson&Johnson

 
 

Comeos, la fédération du commerce et des services, et la Cocom (Commission communautaire commune), lancent ce lundi une campagne de vaccination à grande échelle dans un certain nombre de magasins à Bruxelles. Le but : apporter sa pierre à l'édifice pour faire grimper le taux de vaccination à Bruxelles.

Les 4 enseignes concernées sont le Primark d'Ixelles (du mercredi au vendredi), l'Action Molenbeek (du lundi au jeudi) puis Action Anderlecht, le Carrefour d'Evere et d'Auderghem, de vastes supermarchés choisis notamment pour leur grande accessibilité (du lundi au vendredi) et Ikea Anderlecht (vendredi et samedi).

Pour l'instant, seuls 60% des adultes sont entièrement vaccinés dans la capitale, un taux trop faible par rapport au reste du pays. Une des raisons est que certains groupes de population sont difficilement atteignables. Voilà pourquoi Comeos vise ainsi "toutes les personnes qui fréquentent les magasins", explique Hans Cardyn, le porte-parole de Comeos.

Il y aura donc dès ce lundi soit un bus de vaccination sur le parking du magasin (pour Primark et Ikea), soit une équipe médicale pour vacciner à l’intérieur, comme chez Action ou Carrefour. A Auderghem, un espace médical a été délimité avec de grands panneaux dans le couloir principal de l'entrée. A Evere, c'est le "Carrefour Café", une brasserie non exploitée en raison de la pandémie, qui a été transformée en centre de vaccination. La COCOM y a déployé un médecin, deux infirmiers et deux personnes en charge de l'accueil et de l'encodage administratif. Des affiches ont été collées à l'entrée du magasin pour signaler l'endroit du site de vaccination, la gratuité de l'acte, réalisé en 15 minutes sans rendez-vous, et l'usage d'un vaccin monodose.

Des débuts encourageants

L'action durera un mois. "On espère qu’on va attirer beaucoup de gens", conclut le porte-parole.

Le début est encourageant: environ 10 personnes ont été vaccinées à Evere et 8 à Auderghem au cours de la première heure d'ouverture. Parmi elles, un couple de personnes âgées était présent dès 09h30 à Evere. Elles expliquent qu'elles avaient pris rendez-vous au grand centre du Heysel, mais n'étaient pas à l'aise à l'idée d'être dans un lieu où il y aurait foule. C'était aussi compliqué pour elles de s'y rendre, contrairement au magasin Carrefour qui est situé à proximité de leur domicile. Une petite file de quelques personnes était remarquable devant le centre d'Evere.

"L'accessibilité joue pour beaucoup", commente une porte-parole de Carrefour Belgique. "Des gens viennent se renseigner et disent qu'ils reviendront plus tard. Le fait que ce soit sans rendez-vous, contrairement aux centres classiques de vaccination, séduit. On a de tous les âges, des jeunes dans la vingtaine aussi... On a certainement des personnes qui rentrent de vacances..."


 




 

Vos commentaires