En ce moment
 

Les cours ont repris à l'athénée Léonie de Waha: "Cela a été fort traumatisant, mon fils ne dort plus depuis 4 jours"

  • "Mon fils ne dort plus depuis 4 jours"

  • Attentat à Liège: reprise des cours à l

  • Attentat à Liège: quelle attitude adopté lors de la reprise des cours ?

  • Willy De Meyer revient sur la gestion des détenus radicalisés

  • Attentat à Liège: les drapeaux sont en berne aujourd

 

Les élèves et professeurs du primaire et du secondaire ont repris le chemin de l'athénée Léonie de Waha lundi matin. "Les professeurs aborderont les événements avec leurs élèves en vue d'assurer un retour à la normale le plus rapidement possible", a indiqué le directeur de l'école fondamentale, Olivier Salmon.

Les élèves et professeurs ont été accueillis par la direction avant de se diriger vers les classes. Pour le primaire, le directeur et l'association de parents ont pris la parole. Ils ont d'abord rendu hommage aux trois victimes (deux policières et un jeune homme de 22 ans), ont remercié les services de secours et souhaité bon rétablissement aux policiers ayant été blessés par des tirs de balle.

Ils ont ensuite salué la manière dont les enseignants et l'équipe d'encadrement ont géré la situation, remercié la Province pour l'accueil dans ses locaux ainsi que les services communaux et l'entreprise de menuiserie qui travaillent depuis mardi dernier pour remettre l'établissement en état et ainsi perturber le moins possible les révisions de fin d'année.

Outre des vitres brisées par des impacts de balle, de nombreuses portes ont été endommagées durant l'intervention des forces de l'ordre. Le directeur de l'école : "Tout a été enlevé évidemment. on sait qu'il y allait avoir des traumatismes et maintenant on veut leur offrir un cadre de vie qui soit le meilleur possible et c'est à dire d'enlever un maximum tous les impacts."

Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, a notamment évoqué la sécurité des lieux avec des représentants de l'association de parents. Il s'est engagé à ce qu'une rencontre soit organisée rapidement.

Le souhait a été émis de mettre à l'honneur la femme de ménage prise en otage par l'auteur et qui, en discutant avec lui pour le raisonner, a peut-être évité qu'il ne s'en prenne aux élèves. "On pense aussi à d'autres personnes comme l'éducateur qui a rapidement fermé des accès à l'école, aux policiers mais aussi aux services communaux qui, en plus, ont dû gérer les inondations. Le collège aura une réflexion à ce sujet", précise-t-on au cabinet du bourgmestre.


Du côté secondaire, les cours ont repris à 11h00. "Les examens de 2e, 4e et 6e années sont maintenus selon l'horaire déterminé. Les bilans éventuels prévus la semaine dernière en 1e, 3e et 5e années ne seront pas reportés à une date ultérieure. Un document explicatif sera remis lundi à chaque élève", peut-on lire sur la page Facebook.

Une maman interrogée par Julien Modave ce matin à la reprise des cours ne peut cacher son émotion: "C'est dur", lui confie-t-elle au bord des larmes en tenant son fils dans les bras. "Il faut reprendre le cours de la vie normale mais c'est dur. On a expliqué à notre fils les choses vraies comment tout cela s'est passé. Cela a été fort traumatisant. Il ne dort plus depuis 4 jours."

Vos commentaires